Parce qu'on a tous l'imagination et la créativité qui nous permettent de créer des choses magnifiques qu'on se doit de partager
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Normalité inconsciente

Aller en bas 
AuteurMessage
Silver1fr
Péruche
Péruche
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 21
Localisation : Ardèche

Talent Artistique
Talent Principal: Dessin Traditionnel
Matériel utilisé: Crayons aquarelle, stylo encre de chine 0.5, 0.9, 0.1 mm

MessageSujet: Normalité inconsciente   Lun 15 Déc - 21:55

Prologue

Si la folie est le miroir de nos normes, celle d’un être dont la naissance peut sembler invraisemblable est loin de n’être que le reflet de sa personne, bien au contraire. Si le Vide est une forme d’harmonie, cet être est la définition du Chaos. Mais pouvons-nous le qualifier d’être vivant ? Il n’est qu’un nuage de poussière collectant de l’énergie dans le Vide. La poussière est sa peau, l’énergie ses organes. Une théorie folle vint à dire qu’il aurait provoqué, en entrant au contact d’une source de lumière dont il ne connaissait pas la source, une explosion d’énergie dans le Vide. Les particules de poussières se retrouvèrent séparées et il ne restait de lui qu’une très petite sphère d’énergie. Le temps passa, mais un être comme lui ne sait pas ce que c’est, le temps. Il ne sait rien et continua de se contenter de subsister dans le Vide. Très vite, les particules de poussière se multipliaient et grandissaient. Une immense cellule vit le jour ; l’Univers tel que nous la nommons aujourd’hui. De l’énergie, il y en avait à foison. Mais l’Être n’avait pas les yeux pour le voir.
Il entrait en contact avec des vies, des sources d’énergies, sans prendre conscience d’où il allait, et ainsi commencer à collecter des cellules, et à leur donner vie grâce à l’énergie qui le composait sans le comprendre. Ainsi, il grandissait, eu des yeux pour voir le présent, des naseaux pour sentir et alimenter ses composants en oxygène, et vit alors pour la première fois des Mondes, et l’Univers. D’autres êtres bougeaient, à l’aide de pattes, et ingéraient de l’énergie en mangeant avec une bouche. Ils semblaient se tenir sans difficultés sur deux pattes et attraper des fruits au milieu de buissons colorés. Ils possédaient un pouce préhenseur afin de faciliter la prise. Devant eux, il commença à prendre une forme similaire à la leur. Il effraya ces quelques individus. L’un des leurs lui jeta un caillou en pleine tête. Les cellules se détruisaient et un petit trou se forma avant de se reboucher, ce qui perturbait davantage ces créatures. Ils semblaient porter un sentiment de dégout et d’incompréhension à son égard. Leur visage se déformait et traduisait leurs sentiments. L’Être ne comprit pas cela. Ils se mirent à courir lorsque celui-ci tentait de s’approcher d’eux. Il se mit à courir aussitôt. Mais, n’ayant pas vraiment le contrôle de son nouveau corps, ni muscles, ni sang, ni organes, il chuta très rapidement et perdit de vue cette découverte. Ces cellules étaient soudées mais être une boule d’énergie entourée de flasques membres n’était à priori pas suffisant. Il se mit donc à se déplacer comme il l’avait toujours fait, à l’aide de son énergie, laissant son corps traîner sur le sol. Il se rendit compte alors que posséder une couche de cellules par-dessus sa véritable forme était un handicap et que l’énergie qu’il captait avant l’était par les cellules. Il se créa alors un réseau complexe dans lequel ce qu’il accumulait parvienne jusque son centre lumineux.
Il cherchait ces êtres du regard et en trouva un plus petit que les autres. Celui-ci ne l’avait pas vu. Il s’approcha alors de lui de très près. Mais la suite de ses actions releva de l’inconscience et d’un simple désir de comprendre la Vie. Car il réalisa qui puisse sembler ignoble mais qu’il ne regretta pas. Il brûla instantanément la surface de la peau du petit à l’aide de l’énergie qui le composait, trop forte pour un petit être comme lui. Il le tua sans le désirer et vit un liquide rougeâtre sortir du trou qui avait suivi l’élimination des cellules. Il hurla de douleur, ne comprenant pas ce qui lui arrivait, mais plutôt que de l’aider, les êtres avaient empêchés la mère de se diriger vers lui et ils coururent. Ils jugèrent le corps flasque comme un ennemi inconnu, un fléau dont ils étaient incertains de savoir s’ils pouvaient s’en débarrasser. Ce que l’Être flasque observa dans le corps l’étonna. Le petit individu possédait plusieurs ensembles de cellules d’une couleur rouge brillante et attirante. En les arrachant et en cherchant à en comprendre le mécanisme, il s’aperçut du fait que ces composants étaient vitaux pour lui et que le petit être avait cessé de crier et de bouger. Plus aucun membre de son corps à lui ne s’animait et il semblait ne plus pouvoir se rétablir. C’est à ce moment-là qu’il comprit sa différence avec ces individus.


[Voilà pour la première page. N'hésitez pas à me donner un avis franc, est-ce que je continue, ou pas, ça va trop vite, trop lentement... Dites-moi tout! Sachant que j'ai l'intention de modifier quelques passages.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myeko
Étoile des Neiges
avatar

Messages : 392
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 41

Talent Artistique
Talent Principal: Ecriture/Roleplay
Matériel utilisé: Imagination et courage

MessageSujet: Re: Normalité inconsciente   Mar 16 Déc - 23:28

On me reproche souvent de trop critiquer mais puisque tu le demandes et que je sais que ça fait plus avancer que les "ho c'est trop bien continue !!"

Sur la forme. Justifie le texte et saute des lignes. Ce sera plus agréable à lire.
Sur le fond :
J'ai repéré quelques répétitions comme celle ci :
Citation :
en entrant au contact d’une source de lumière dont il ne connaissait pas la source,

Une erreur de temps, présent et passé dans la même phrase ça le fait pas.
Citation :
Le temps passa, mais un être comme lui ne sait pas ce que c’est, le temps. Il ne sait rien et continua de se contenter de subsister dans le Vide.

Petit soucis niveau de la présentation
Citation :
Ils semblaient porter un sentiment de dégout et d’incompréhension à son égard. Leur visage se déformait et traduisait leurs sentiments. L’Être ne comprit pas cela.
Depuis le début du texte on suit l'Etre et tu rédiges le texte comme si c'était lui qui découvrait. En soit c'est très bien mené. Néanmoins dans ce passage le narrateur fait une interprétation des sentiments que l'Etre ne peut pas comprendre. Il serait plus judicieux de décrire les expressions sans les nommer de façon à ce que le lecteur les comprennent tout en gardant cette interrogation de ton personnage qui ne peut pas les comprendre. (je suis pas certaine d'être claire là. ^^)

Dans l'ensemble : J'avoue que je l'ai lu deux fois pour bien le comprendre, il faut absolument sauter des lignes pour bien rythmer la lecture. Les descriptions sont bien menées on imagine parfaitement les scènes, tu as réussis à faire passer l'absence totale de sentiment de ton personnage l'Etre quand il tue l'enfant sans le vouloir c'est pas chose aisé et ca renforce le côté dramatique de la scène.
Je te conseillerais de ne pas oublier les autres sens dans tes descriptions qui sont essentiellement visuelles. Tu peux aussi décrire les odeurs, les sons...

En tout cas c'est bien écrit. Félicitation et bon courage pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver1fr
Péruche
Péruche
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 21
Localisation : Ardèche

Talent Artistique
Talent Principal: Dessin Traditionnel
Matériel utilisé: Crayons aquarelle, stylo encre de chine 0.5, 0.9, 0.1 mm

MessageSujet: Re: Normalité inconsciente   Mar 16 Déc - 23:38

Merci beaucoup pour ta critique très constructive, je la note dans un coin et la prend en compte, tant que je peux m'améliorer je m'améliorerais ^^ Je te remercie beaucoup!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Normalité inconsciente   

Revenir en haut Aller en bas
 
Normalité inconsciente
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*Flying Creativity* :: Artistes en herbe :: Galeries littéraire des membres :: Les longues pages ! :: Les pages du roman-
Sauter vers: