Parce qu'on a tous l'imagination et la créativité qui nous permettent de créer des choses magnifiques qu'on se doit de partager
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuzlock challenge sur Rubis [Julien et Mine d'or]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silver1fr
Péruche
Péruche
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 21
Localisation : Ardèche

Talent Artistique
Talent Principal: Dessin Traditionnel
Matériel utilisé: Crayons aquarelle, stylo encre de chine 0.5, 0.9, 0.1 mm

MessageSujet: Nuzlock challenge sur Rubis [Julien et Mine d'or]   Lun 15 Sep - 0:04

Voilà, ceci représente une fanfiction que j'avais envie d'écrire, possédant comme thème Pokémon (encore?!) dont je tire l'inspiration d'un nuzlock challenge que je suis en train de réaliser sur Pokémon version Rubis. (rappel sur les nuzlock challenge, qui comporte deux règles : on ne peut capturer que le premier pokémon qu'on rencontre dans chaque zone. Tout pokémon K.O. est considéré comme mort, ce qui nous oblige à le relâcher ou le mettre dans une boite, sans avoir la possibilité de le jouer dans son équipe. Le narrateur est Mine d'or, un Gobou, le pokémon starter.)

Chapitre 1

Julien. C'est comme ça qu'il s'appelait. Une fois, il est sorti de chez lui pour faire une balade. C'était le jour ou il m'a trouvé. J'étais là, enfermé dans une de ces sphères qu'ils appellent Poké Ball. Les temps étaient durs, notamment pour le professeur Seko. Il n'avait pas réussi à se débarrasser de moi, même sa petite fille n'avait pas voulu de moi. A ce moment là, il avait été attaqué par un Medhyena. Il n'était pas sauvage, mais il était persuadé du contraire. Là, ma Ball avait été jeté en l'air, et je l'ai vu pour la première fois. J'ai cru qu'il m'avait utilisé contre  ce Pokémon agressif parce qu'il n'en avait pas le choix. C'était une vérité, mais tout laissait à croire que j'allais lui permettre de trouver un compagnon bien plus digne de lui que moi. Il ne connaissait pas mon secret et ne laissa personne ne le lui dire, si bien que, pour se débarrasser de moi, le Professeur ne le mentionna pas.

J'avais eu tort. Il m'avait appelé "nouvel ami" et à demandé au Professeur de me garder. Un brin d'espoir, si triste espoir brillait dans mes yeux couleur ambrée. Il n'avait même pas demandé pourquoi l'une de mes pattes avait une couleur pâle. Il avait dit que je m'étais bien battu et avait tendu la main vers moi pour caresser ma tête, tranquillement, avec un sourire si joyeux sur ses lèvres. Il avait dit qu'il voulait se battre contre la Team Magma, qui avait prit le contrôle de la région il y a longtemps. Il voulait vaincre les Champions et la Ligue, et prouver que le système actuel était nuisible. Il avait un style particulier, avec des couleurs dans les tons bruns, et il semblait avoir une vision révolutionnaire des relations entre Pokémons et Dresseurs.

Il regardait les dresseurs, tous étaient mauvais, et les soupçonnait tous de faire partie du complot Magma. Avec son aide, j'avais appris de nouvelles attaques utiles en combat, des mouvements qui pouvaient m'éviter la mort. Il était le seul qui avait décidé de laisser la vie aux Pokémons qu'il trouvait dans la nature. Notre premier combat contre un dresseur et donc un Pokémon expérimenté se fit pas loin de la ville à coté de la notre, et à ce moment là, je pense avoir frôlé la mort. L'Arcko de la dresseuse était prêt à m'achever, mais c'était en lui jetant de la terre dans les yeux que je puis me défaire de ses pattes collantes. Elle avait paniquée, mais, blessé, je n'avait pas la force d'achever ce terrible adversaire. Julien me prit dans ses bras et dit "assez". Il ne voulait pas tuer le Pokémon adverse, se contentant de son évanouissement pour considérer la victoire comme sienne. Après ça, il est allé dire au revoir à sa mère et ses proches, m'emportant. C'était une aventure qui allait commencer, et j'allais prendre part à ses actes révolutionnaires.

"- Depuis quand les dresseurs se sont-t'ils décidés de tuer les Pokémons faibles?"

Pour lui, tout les Pokémons avait un potentiel à lui, et en aucun cas il irait jusqu'à tuer. le Système Magma l’horripilait au plus haut point. Et moi, je n'avais d'autre choix que de me plier à son idéologie. Mais ça me plaisait, et j'aurais été capable de tout faire pour lui, pour le faire sourire. Et je souriais aussi. Il était à présent mon ami. Plus tard, nous avons rencontré un Zigzagton. Il m'a demandé de l'appeler Chipeur. Il semblait heureux lui aussi, et adorait ramener toute sorte de choses. Il volait des objets aux dresseurs que l'on écrasait sur notre chemin. Aucun des Pokémons mourraient, ils tombaient tous K.O. . ça amusait Chipeur de les faire tourner en rond, comme ça. Plus tard dans la zone, un Pokémon résistant me barrait al route, en forme de noisette, cette fois. Je choisis moi même de le nommer jeune pousse, il était tout jeune lors que Julien l'a capturé. Il se défendait en subissant les coups et en les renvoyant plus fort. L'équipe était fin prête à démarrer... Mais une personne gênante allait se dresser sur le chemin de Julien dans la ville suivante, Clementi-ville...


Chapitre 2


Un homme, grand, avec les cheveux bruns se dressa sur son chemin. Il était en train de discuter avec un humain plus jeune. Celui-ci lui donna un Pokémon, un Zigzagton un peu expérimenté en combat. Julien s'était opposé à cette idée. Cet homme aux cheveux noirs semblait mettre mal à l'aise mon dresseur. Je le regardait, et une dispute était en train d'éclater. Le jeune homme aux cheveux cuivrés ne semblait pas d'accord avec l'idée qu'avait eu cet inconnu qui n'en était pas un; il s'agissait de son père et du Champion de Clementi-ville. Julien prit le jeune garçon par le bras et l'emmena en dehors de la ville, vers un petit Pokémon qui ne pouvait pas vraiment se défendre, bien plus faible que le Zigzaton en tout cas. Il s'agissait d'un Tarsal qui semblait timide, mais il s'approcha doucement de Julien, et celui-ci lui caressa la tête. J'avais compris que celui-ci voulait lui montrer que le pire des Pokémons pouvait devenir un compagnon de taille et qu'on ne pouvait pas différencier pokémons forts et Pokémons faibles. Timmy. C'était le nom de celui-ci. Il captura aisément le Tarsal et mon dresseur l'accompagna pour aller rendre le Zigzagton à son père. Il démontra au petit Timmy que tuer les Pokémons faibles était inutile et que c'était souvent ceux qui avaient le meilleur potentiel. Il avait le sourire lorsqu'il expliquait ses pensées et ses idées innovantes. Moi aussi, ça me faisait plaisir. J'étais prêt à le suivre ou qu'il aille. En face de son père, il n'avait pas le même sourire.

"C'est un Champion, un membre de la Team Magma", disait-t'il. Sans doute n'avait-t'il pas vécut une vie rose avec cet homme, mais il n'en parla pas à Timmy.

Il continua sa route, il semblait ne pas vouloir à croiser son père une nouvelle fois. Il avait l'air fort et le Zigzagton était loin d'être au niveau de ses autres Pokémons meurtriers. Nous continuâmes notre route, en compagnie de nos deux nouveaux compagnons, Chipeur et Jeune pousse. C'était avec fierté et de la bravoure dans le coeur que nous nous étions décidé de trouver un nouveau compagnon sur cette nouvelle route à explorer, près de la plage. Il fut tout d'abord aisé de vaincre les dresseurs qui essayaient de tuer des Pokémons fragiles, très jeunes et ne sachant pas se défendre. Avec l'aide de Chipeur en particulier, nous parvînmes à mettre hors combat leurs Pokémons pas suffisemment expérimentés pour nous arriver à la cheville. Il y avait une jeune fille dans le lot, une richarde et collectionneuse. Elle avant un Zigzagton et un Chenipotte en face d'elle. le Chenipotte était en très mauvaise posture, blessé et épuisé. Chipeur fut heureux de ne pas avoir à tuer l'un de ses compagnons qui se trouvait être le Pokémon de la jeune inconnue. Secouée par cette nouvelle façon de classer les forts et les faibles, elle avait demandé à ce que son Pokémon soit achevé, avec l'argent, elle pouvait en acheter des plus forts, s'il fallait. Julien lui tendit la main Et lui chuchota à l'oreille. "il est fort. C'est ton meilleur ami." Il prit alors le Chenipotte dans ses bras et l'apporta au Centre Pokémon sans demander son reste. Je regardais derrière nous et vit la fille en train de pleurer et le Zigzagton tenter de la réconforter. Ce fut ainsi qu'on rencontra p'tites patounes.Ce fut un Pokémon efficace qui nous permit de nous frayer un chemin dans l'épais Bois de Clementi.

Là bas, aucun compagnon ne pu nous rejoindre. Notre petite équipe propageait de nouvelles moeurs et écraisait les Pokémons des dresseurs les uns après les autrees, jusqu'à ce qu'un homme d'affaire nous demande si nous aurions vu un Balignon dans ce bois. Il fut vite interrompue par un homme en rouge avec un drôle de costume et un symbole en forme de M sur ses vêtements. Il était marrant avec sa capuche et ses petites cornes. Mais Julien ne le trouvait pas aussi drôle. Il fronça les sourcils. C'était un agent magma pur, un peu comme ci il s'agissait de la police. Julien avait été dénoncé par son propre père, ou bien était-t'il là pour perturber ce pauvre monsieur? Les dresseurs alentours préféraient garder le silence. Julien, lui, hésita quelques instants, mais fini par le provoquer en duel. Nous combatîmes un Medhyena coriace, ce fut P'tites patounes, contre toute attente, qui l'acheva. Les Pokémons Magma étaient corrompues. Ce fut un véritable massacre et Julien, perturbé, savait qu'il n'avait pas le choix. Nous étions dans une impasse et nous risquions gros à cet instant là. le Medhyena, affaibli, en demandait encore et encore. Il finit par succomber de ses blessures. Ce fut un coup dur pour le dresseur aux cheveux cuivrés et espérait que ça ne se reproduise pas.

Le membre de la Team Magma s'enfuit alors, sans ce qui restait de son compagnon. Il se pensait fort. Sans doute était-ce un Pokémon élevé pour tuer et qu'on avait donné à cet homme abject à la fin de son entraînement. Enfin, Julien raccompagna l'homme d'affaire jusqu'en ville, au bout de ce bois sombre. P'tites patounes fut le premier d'entre nous à connaître l'évolution. Il devint le plus fort de notre équipe, un symbole de réussite parmi nous. Passant par l'intermédiaire d'un cocon, il avait collecté suffisamment d'énergie pour devenir un Charmillon de toute beauté. Mais il nous fallait encore s'entraîner, car les adversaires puissants allaient arriver, et très vite...



Pause descriptive!

Julien; apparence (référence):
Spoiler:
 

Julien est un jeune adolescent avec des idées visionnaires. Mal vu de son père, il est régulièrement en conflit avec. Sa mère, au contraire, l'a toujours encouragé à poursuivre ses rêves. Il décide de partir à l'aventure pour changer la vision que les habitants d'Hoenn peuvent avoir des Pokémons et renverser la Team Magma.

Il n'use que rarement de la violence et base ses idées sur un monde ou les Pokémons et les Hommes puissent vivre en harmonie. Il considère qu'un Pokémon faible est juste un Pokémon dont le potentiel n'a pas encore été révélé.

Toujours souriant et accueillant, il prend soin de ses Pokémons et de ceux qu'il peut aider. Il est courageux, sans pour autant être téméraire et fait toujours très attention à ce qui peut arriver à ses Pokémons. Il cache une tristesse profonde mais cherche à mener à bien son objectif et ainsi faire disparaître ses souvenirs tragiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nuzlock challenge sur Rubis [Julien et Mine d'or]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pokémon Rubis Oméga et Saphir Alpha
» Pokémon Nuzlocke Challenge : Harmony of chaos
» Nuzlocke Challenge with Patrick
» Pokémon Virus Platinum Version
» Kiwi ninja Nuzlock challenge !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*Flying Creativity* :: Artistes en herbe :: Galeries littéraire des membres :: Fan Fiction !!-
Sauter vers: