Parce qu'on a tous l'imagination et la créativité qui nous permettent de créer des choses magnifiques qu'on se doit de partager
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stalfoss
Admin Valet de Sherlock Holmes
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 22

Talent Artistique
Talent Principal: Dessin traditionnel
Matériel utilisé: Crayons de couleurs, peinture, feutres.

MessageSujet: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    Lun 13 Aoû - 13:00

JE N'OUBLIERAI JAMAIS


Bonjour, si vous aimez les jeux Zelda et tout particulièrement " Ocarina of time ", il est alors probable que vous trouvez un petit intérêt à passer du temps sur ma fic. Je dis bien, " probable " XD
C'est en réalité une fic sur laquelle je travaille depuis 6 ans, mais bon, le temps passe et la qualité d'écriture aussi, j'ai donc décidé de le réécrire pour qu'il puisse être montré sans trop avoir honte de toutes les fautes et tournures... " foireuses " de mes phrases d'avant. J'espère que vous l'apprécierez Smile N'hésitez pas à mettre des commentaires, ça me ferait plaisir o/

Mise en bouche :


Ganondorf, le seigneur du malin qui sème la destruction lors de tous les jeux reste un personnage mystère. On ne connait alors que quelques éléments de sa vie. J'ai décidé d'imaginer son enfance, son histoire et qu'est-ce qui l'a mené à devenir aussi, cruel, fou... Qu'est ce qui lui a donné envie de rassembler les trois morceaux de la triforce ? Dans cette histoire, vous verrez une autre vision de cet homme qui n'est en réalité qu'un être arraché par les malheurs du destin.


PS : J'ai toujours essayé de faire en sorte que mon histoire colle avec les détails qui apparaissent dans OOT. Bien sûr il peut y avoir des erreurs. Soyez indulgent `3`/

Chapitre 1 - tout était si simple et si normal…




C'était un beau jour comme tous les autres jours. Le bourg d'Hyrule était animé comme tous les jours par le marché. Les paysans se battaient pour un bout de viande, d'autres rigolaient, l'heure approchait midi et les gens mangeaient tout en rigolant d'une grosse voix grasse. Un jeune homme se battait dans le foule n'arrivant pourtant guère à prendre un petit morceau de viande. Epuisé par la chaleur, il alla alors s'asseoir sur un banc, malgré toute cette agitation, il aimait cette vie paisible qu'il menait. Il entendit alors une femme l'appeler :

« Ganondorf ! Ganondorf ! Ton enfant est né !!!

- Comment ?! » Cria celui-ci tout en se levant.

Il suivit alors la femme qui l'avait prévenu, entra chez lui, et vit à terre, sur de nombreux draps, sa femme à bout de souffle et pourtant un grand sourire sur le visage, et dans ses bras, son enfant.

« C'est un garçon. » Dit alors sa femme, en souriant d'avantage.

Ganondorf regarda sa femme longtemps, toujours dépassé par les évènements et prit son fils dans ses grand bras et dit :

« Tu te rends compte petit gars, je suis papa... Dit-il en lui donnant un baiser sur le front, Et dit donc Catrina, dit il en s'adressant à sa femme, tu aurais pu me dire que tu perdais les eaux ! Comment va- t-on l'appeler ?

- Nous avons le temps pour penser à cela, j'aimerais beaucoup le nommer en fonction de se qu'il aime.

- Et bien on est pas prêt de lui donner un nom à cette allure !

- Tout à l'heure, quand la dame l'a mit dans l'eau chaude, il s'est tout de suite calmé, un léger sourire était d'ailleurs incrusté dans son visage alors… Que dis tu de le nommer Blue ?...

- Je ne vois pas le rapport … Entre Blue et le bain du bébé. Dit il en ricanant.

- Et bien, l'eau est bien bleue non ?... Je sens que ce bébé va beaucoup aimer l'eau…

- Dans ce cas… Dit il en le regardant de face, oui… Je suis d'accord pour le nommer ainsi. »

Blue grandit, malgré que ses parents fussent des Gerudo, celui-ci avait des oreilles d'Hylien et effectivement, celui-ci aimait plus que tout, le toucher de l'eau. Ganondorf lui parla alors un jour d'un peuple qui vivait sans arrêt dans l'eau. Les Zoras. Blue insista alors pour aller leur rendre visite et Ganondorf alla donc emmener son fils dans le domaine Zora. Ce qui par après devint une habitude quotidienne.

Quatre ans de bonheur passèrent, et une dame vint encore prévenir Ganondorf qui se battait dans le marché, que son deuxième enfant était né. Il accouru alors en direction de sa maison, les deux corbeilles remplit de nourriture à chaque main.

« C'est une fille. » Dit alors la Catrina.

Ganondorf regarda de près sa nouvelle petite fille.

« Elle te ressemble… Dit il d'une voix douce, et, comme je t'aime de tout mon cœur… Je te propose de la nommer Like…

- Et bien… Oui, ça a l'air de lui plaire en tous cas. Dans tes bras elle se calme beaucoup plus que dans les miens.

- Alors ça te plaît ma petite puce ? » Dit il à Like en lui touchant ses petits doigts encore refermés.

Quatre années s'écoulèrent à nouveau. Blue avait maintenant huit ans et sa sœur quatre ans.

Like était devenue une mignonne petite fille qui plaisait à tous les paysans du bourg. Elle aidait souvent son père à aller faire les courses.

Un beau jour, alors qu'elle jouait avec ses amis autour d'un puit, vint alors deux jeunes garçons d'une douzaine d'années ; ceux-ci leur dirent :

« Hey les mômes, passez votre chemin, c'est notre place ici.

- Et pourquoi ça ? Cria l'un des petits.

- Allez dégage ! » Cria un des deux jeunes en poussant le petit enfant à terre.

Like décidant de ne pas se laisser faire vint protéger son ami à se relever et cria à son tour :

« Nous étions là avant vous !

- Qu'est ce qu'elle veut la gamine ? Tu veux aussi que l'on te refasse ton visage ?! » dirent ils en riant.

Ces deux jeunes garçons qui étaient d'ailleurs les délinquants du bourg, commencèrent à frapper Like au visage. Celle-ci, sans défense ne faisait que de gindre, espérant alors que quelqu'un vienne l'aider. Mais alors qu'ils continuaient à la violenter, les yeux de Like devinrent d'un rouge flamboyant et avec sa petite main gauche arrêta le coup de pied du jeune garçon. Celui-ci, étonné, arrêta de la frapper et recula, voyant alors celle-ci se relever, le regardant droit dans les yeux comme si elle voulut le tuer. Le jeune garçon dit alors d'une voix hésitante :

« Qu'est ce qu'elle compte me faire ? »

Like s'avança alors devant le garçon, sortit un couteau de sa botte, et l'égorgea devant les yeux de tous les villageois. Elle s'avança vers le deuxième sans sourire, ni aucune émotion apparente sur son visage. C'est alors qu'elle entendit t'une voix l'interpeller :

« LIKE ! ARRETE ! »

C'était Blue, qui, paniqué et terrorisé avait hurlé, tentant d'éviter d'aggraver la situation. Like se retourna vers son frère, ce qui laissa le temps à l'autre garçon de s'enfuir en pleurant. Elle s'avança doucement vers celui-ci et lui dit :

« Pourquoi m'as-tu gêné ?

- Comment ?! Dit il d'une voix tremblante, tu me reproches de t'avoir gêné d'avoir essayé de tuer un autre garçon ????!!!! REGARDES TOI ! REGARDES CE QUE TU AS FAIS ! »

Ganondorf ne tarda pas à arriver, accompagné de sa femme. Il regarda sa fille avec frayeur, s'approcha et lui tint les deux joues avec ses mains tremblantes.

« Like… Qu'as-tu fais ?... Dit il d'une voix quasi éteinte. Like… Tes yeux…

- Papa… Je n'ai fais que me protéger, tu sais !! Tu m'as toujours dit qu'il fallait protéger sa vie coûte que coûte !

- … »

Il ne pouvait lui répondre tant il était dépassé par les évènements. Catrina était allé auprès de Blue, essayant alors de le calmer et de calmer les villageois, mais ceux-ci se dispersèrent chez eux, d'autres allèrent se plaindre auprès du Roi.

L'œil gauche de Like redevint brun mais son œil droit resta rouge sang. Sa mère mit sa mèche sur le côté, essayant alors de cacher tout ce qui pourrait rappeler ce qu'elle avait fait. Quant à Ganondorf, il fut convoqué auprès du Roi…

« Il y a bien dix ans de cela, je vous ai permis à toi prince du désert et à ta femme de vous installer dans le bourg d'Hyrule. Pendant dix années, je n'ai pas eu à me plaindre de cee que vous faisiez. Mais j'exige une explication. Comment votre fille âgée de quatre an a-t-elle fait pour tuer un jeune garçon qui avait bien huit ans de plus qu'elle !

- … Je vous ai parlé de mon histoire il y a fort longtemps ?... Dit alors Ganondorf d'une voix basse.

- Oui je me souviens très bien. Tu n'as pas besoin de parler des détails, je connais ton histoire. Et bien ?

- J'ai l'impression que ma fille a la même malédiction que moi…

- … Mais alors je ne peut plus vous permettre de rester ici et de risquer la vie des paysans !

- Je vous demande que quelques années de plus… Cinq ans… Donnez moi cinq ans et nous partirons du bourg. Jusque là, ci quelque chose arrive… Je vous permet de me condamner à mort. Je veux juste respecter ma promesse auprès des Gerudos. Je leur ai dit que je partirai en exil durant 15 années. Et je veux respecter ma parole…

- Ganondorf… Dit alors le Roi en se levant, mon jeune ami… Je comprends tes désirs, et je les respecte. Ta fille a commis un grand incident et… Je ne sais comment calmer les villageois… Mais peu importe, je t'apprécie et j'ai peine pour toi… La seule manière de faire oublier cela aux paysans est de leur donner plus de nourritures, moins cher. Plus d'argent. Faire en sorte que leur vie soit meilleure.

- Merci… Dit alors la femme à Ganondorf, les yeux larmoyant.

- Nous nous retirons, nous ne voulons pas encombrer plus que cela ton palais dit alors Ganondorf.

- Comme vous le souhaitez. Mais vous ne l'encombrez pas… Mais surveillez là Ganondorf. Je n'ai pas envie d'un massacre comme dans votre tribu dans le bourg.

- Je ferai ce qu'il faut pour cela. » Fini il en s'inclinant et en partant.

La vie fut très pénible pendant une année, les villageois refusaient de vendre de la nourriture à Ganondorf, refusaient de lui parler, de l'aider. Mais au bout d'un an et demi, ils reprirent leur calme et l'acceptèrent de nouveau ; mais cela ne réjouissait pas plus que cela le jeune prince du désert.

Au bout de la deuxième année, Catrina eu un troisième enfant. Une jeune fille qu'ils nommèrent Geny. Celle-ci avait une maladie, contrôlable mais pas guérissable. Celle-ci avait des rejets fréquemment, l'empêchant alors de manger correctement et de prendre du poids.

Ganondorf demanda à Blue de venir le voir. Blue avait déjà dix ans, ses cheveux étaient bruns et mi-longs.

« Blue, mon fils, il faut que je te dise quelque chose.

- Qu'y a-t-il père ?

- Je voudrais que tu ailles remettre cette lettre à Nabo oru dans la vallée Gerudo. Dit lui que c'est pour Noju Mori. C'est pour lui demander comment vas le peuple là bas. Comment ont-elles vécues durant mon absence.

- C'est que père… Je ne suis jamais allé là bas…

- Tu trouveras, je vais te donner une carte. Mais fait attention, elles ne m'apprécient guère…

- Mais tu es leur chef non ?

- Oui mais je ne peut pas te dire les raisons de leur haine…

- Je partirai après le déjeuner.

- Je peux venir ! Je peux venir !!! Dit alors Like toute joyeuse.

- Et bien… Si tu fais bien attention à elle, tu peux l'emmener Blue… Mais fais attention. »

La jeune fille avait alors six ans, ses cheveux avaient poussés et atteignaient le bas de son dos. Les deux mangèrent et allèrent à cheval aller porter ce courrier à la fameuse Nabo Oru.

Ils se perdirent deux fois mais finirent par trouver le chemin, ils arrivèrent alors sur un pont en bois, pas t rès fiable et deux gardes devant eux qui les retenaient de passer.

« Que voulez vous ? Dirent elles.

- Nous avons un courrier pour Nabo Oru dit il en descendant de cheval.

- Comment te nommes tu ?

- Blue…

- Ton nom !

- Blue Dragmire…

- Dra... !!! Dragmire !! Le… Vous êtes le fils du seigneur Ganondorf ?!

- Et bien… Il m'avait dit de ne pas le dire mais… Oui je le suis.

- Et la jeune fille sur le cheval ?

- Ma sœur… Like Dragmire…

- Ca alors !Et cette lettre vient du seigneur Ganondorf lui-même ? On nous a souvent parlé de cet homme vous savez ! Et en bien ! Il parait qu'il est partit en exil pour quinze ans et qu'il ne reste plus que deux ans avant qu'il revienne au pouvoir ici.

- Ah bon ?! … Heu… Et bien… Hum… Nabo oru est là ?

- Oui elle est là. Je vous l'appelle mon prince.

- Mon prince… » Pensa Blue dans sa tête en ricanant.

Nabo Oru vint alors, les deux gardes lui expliquèrent qui étaient Blue et Like, celle-ci, tout aussi surprise, prit la lettre et dit :

« Une lettre de Ganondorf pour moi ?

- Heu… Non… C'est pour Noju Mori…

- Ah, je comprends mieux ! Mais c'est la première fois qu'il envoie une lettre via ses enfants… Dit elle en regardant Blue. Cela me ravit. Nous avons quelques problèmes et on commence à comprendre qu'il nous faut quelqu'un pour gouverner ce peuple. Et un homme. Laisse moi voir ton visage… Tu as le même visage… Si doux, vide…

- Comment dois-je le prendre ?

- En bien, un visage vide est pour nous un visage de sagesse.

- Ah ??... Pas par chez nous… Excusez nous mais nous devons partir…

- Déjà ? Dit Like.

- Oui, Il est déjà tard, nous avons fait des détours inutiles alors…

- Et bien, bonne route mes enfants, et faites attention » dit Nabo Oru.

Les deux partirent un peu étonné par la réaction des Gerudo qui était plutôt bonne.

Blue expliqua en rentrant à son père que les Gerudo les attendait avec impatience dans la vallée.

« Ne crois tu pas qu'il serait temps pour nous de rentrer dans notre village ? Dit alors Catrina.

-… Non… Je sais de quoi je parle… Peut être que les Gerudo, les nouvelles,me voient comme un héro, mais celles notre époques me jetteront. Et puis, Noju Mori ne supportera pas que je ne tienne pas ma parole. Quinze ans. C'est quinze ans.

- Et bien, Tu n'es pas chef pour rien toi ! Dit Catrina en rigolant.

- Je ne le suis pas pour l'instant !

- Mais tu as l'esprit ! » rétorqua t-elle.

Deux ans passèrent. Catrina se trempait les jambes dans la fontaine accompagné de Blue. Une jeune femme vint alors s'asseoir à côté de celle-ci en lui disant :

« Et bien Catrina ! Encore enceinte ?

- Et bien oui ! Dit elle en souriant.

- Si c'est un petit frère, je l'apprendrais à se battre ! Dit alors Blue

- Faudra déjà qu'il se batte pour sortir. D'ailleurs, je crois que cette semaine, je devrais le mettre au monde… Ca me fait déjà très mal…

- Bon courage ! » Dit alors la jeune femme en partant.

Le soir tombait, Ganondorf travaillait rudement chez un marchand comme tous les jours. Il entendit alors un bruit étrange venant du palais du Roi. Il sortit dehors, et par son grand étonnement vit le palais du Roi dans les flammes. Le roi blessé avait été ramené dans le bourg, les villageois criaient.

« La princesse Zelda est encore coincé !! »

La princesse Zelda venait de naître il y a une semaine, et par l'entente de cela, Ganondorf accourut au palais, essayant alors de retrouver la princesse coincée par les flammes. Ganondorf atteint avec difficulté le palais qui ne tenait plus debout, il entendit alors dans une des chambres crier une femme à l'aide. Il accourut, le bras devant son nez, ouvrit la porte à coup d'épaule et vit la princesse Zelda dans les bras de la reine du château qui était à bout de souffle.

« Madame, levez vous ! Cria il, Il faut s'enfuir avant que les flammes nous avalent complètement !

- Vous ici… Qui aurait cru ?... Vous êtes un homme bien Ganondorf… Mais laissez moi… Vous ne survivrez pas si je viens avec vous… Je vous retarderais de trop. Prenez ma fille… Elle a plus de chance que moi, je l'ai protégé de la fumée…

- Mais… Ma reine…

- ALLEZ Y ! » Dit elle d'un dernier souffle.

La reine perdit conscience, le château s'écroulait à une grande vitesse ; Ganondorf prit alors la princesse dans ses bras et arriva au bourg au bout d'une demi heure. Les gens accoururent pour l'aider, mais il du annoncer la mort de la reine aux autres habitants. Mais à peine avait il fini de dire cela, qu'il vit les flammes atteindre le bourg à une grande vitesse. Il courut le plus vite qu'il pu chez lui et vit sa femme qui avait déjà accouché de son dernier enfant.

« CATRINA !? Cria t-il

-Ga…Ganondorf… Tu es là ?... Cette fois ci… Le bébé m'a vraiment épuisé… Je n'en peux plus… Dit elle en souriant.

- Catrina…. Le… Le feu… A Hyrule !!! Et toi, tu… Tu…. Tu accouches maintenant ?.... Il faut s'enfuir, prenez le nécessaire et fuyons ! Vites ! Dit il en prenant le bébé dans ses bras.

- Ganondorf… J'ai bien entendu les flammes… Mais je peux plus… Je n'arriverais pas à m'enfuir. Et si tu me prends dans tes bras… Je vous ralentirais trop… Partez… Laissez moi…

- Ne racontes pas de bêtises ! Tu viens avec nous !

- Blue… Dit Catrina, prends dans le tiroir, il y a quatre tunique que j'ai faites pour vous… Prends les… Emmène tes sœurs et ton frère loin… Avec ton père, vivez là où vous pouvez….

- Je reste avec toi Catrina. Dit Ganondorf.

- NE DIS PAS N'IMPORTE QUOI ! CONDUIS VITE TES ENFANTS LA OU IL FAUT ! EN SECURITE ! Cria elle alors.

- JE NE T'ABANDONNERAI JAMAIS. C'EST PAS AUJOURD'HUI QUE TU VAS ME DIRE CE QUE JE DOIS FAIRE. Je ne te laisserais pas mourir seule.

- PAPA ?! Cria Like.

- Blue…Dit alors Catrina, prends ton frère, amène le dans la forêt Kokiri, ils sauront l'éduquer, emmène Like chez les Gerudo, Geny chez les Sheikah et va donc chez les Zoras… Séparez vous… Oubliez vous… Oubliez nous. Faites en sorte de ne garder aucun mauvais souvenir… De ne pas vous souvenir de ce jour… Je suis si désolée… Fini elle par dire en pleurant.

- Chuut…. Dit alors Ganondorf en s'asseyant et en prenant sa femme dans ses bras. Ne t'inquiètes pas… Ce n'est pas de ta faute si le bébé est né… Ce n'est pas de ta faute…

- Le bébé… Dit Catrina en s'adressant à Blue, s'appellera Link… Dit le aux kokiri…

- papa… Dit Blue paniqué.

- Qu'est ce que vous faites encore ici ? FOUTEZ LE CAMP ! »

Blue, prit alors son frère, mit Geny dans les bras de sa sœur, et prit Like par la main et courut vers la plaine d'Hyrule.

« NOOOOOOOOON !!!! Hurla Like en pleurant, PAPA, PAPA, PAPA… NON !!!! »

Ils arrivèrent enfin au milieu de la plaine, et virent les flammes encercler tout le bourg ainsi que leur maison. Les flammes éclairaient leur visage dans l'obscurité. Like, les larmes aux yeux, sortait des cris du fond de sa gorge, à peine perceptible et tout en posant Geny à Terre accourut vers le bourg, les larmes aux yeux en hurlant :

« PAPA ! PAPA ! »

Blue la poursuivit alors et la rattrapa à temps.

« POURQUOI ? POURQUOI ILS NE VIENNENT PAS AVEC NOUS ?! cria alors Like.

- Like…

- Lâche moi ! LACHE MOI !!! JE VEUX LES RETROUVER ! » Cria elle de nouveau.

Blue mit alors une gifle à sa sœur ; un long silence s'installa parmi eux. Les larmes de Like ne cessaient pas ainsi que ses gémissements. Blue prit alors Like dans ses bras et lui dit à voix basse :

« Papa et maman sont morts… »

Blue prit les deux bébés dans ses bras et dit à Like de le suivre. Ils allèrent s'abriter sous un arbre pour y passer la nuit. Link ne pleurait pas et Blue lui dit alors à l'oreille :

« … Tu es bien courageux comme frère… »

Blue se retenait de pleurer, pour calmer Like. Ils s'endormirent tous ensembles assommés par la fatigue. Le soleil se leva éclairant alors toute la plaine ainsi que les visages des jeunes enfants. Blue se réveilla et se leva pour dégourdir ses jambes. Il ne pu s'empêcher de penser à la veille. Sa gorge se noua, il repensa alors aux dernières paroles de sa mère lui demandant qu'ils se séparent. Blue regarda ses sœurs et son frère encore endormit. Il les laissa se reposer, et chercha de quoi les nourrir ; il trouva deux trois fruits bien murs. Une fois tous rassasiés, ils partirent en marche en direction du village des Kokiri. Blue, avait peine à laisser son frère aux mains de personnes inconnus. Il entra dans le village et laissa Link aux pieds d'une des maisons. Il parti en se retournant maintes fois, et vit de petites fées commencer à tourner autour de son frère, il fut comme rassuré et parti chez les sheikah, pour y laisser Geny. Il confia Geny à Impa qui était une femme d'honneur à qui on pouvait avoir confiance. Il du repasser devant le royaume d'Hyrule où il ne vit que des cendres et de la poussière. Il accéléra le pas en cachant les yeux de sa sœur encore effrayée. Il arriva enfin dans la vallée Gerudo, où les deux gardes l'accueillirent très rapidement et avec joie.

« Que me vaux votre visite mon prince ? Dit alors une des gardes à Blue.

- Est-ce que Nabo Oru est là ?... Dit il essoufflé.

- Ah non désolée elle est parti il y a quelques minutes au bourg d'Hyrule.

- Comment ?! Et je ne l'ai pas croisée ?! Il ne faut surtout pas qu'elle aille au bourg ! Il ne faut pas !!

- Heu….. Mais … Pourquoi ?... Que s'est t-il passé ? »

Blue ravala sa salive, mais ne répondit pas à la question posée. Il se baissa à la hauteur de sa sœur et lui dit en lui tenant les deux mains :

« Petite sœur… C'est ici que nos routes se séparent…

- Je ne veux pas te perdre ! Dit elle en se cramponnant à son frère.

- Moi non plus mais… je respecte les dernières volontés de notre mère… Je t'aime petite sœur… Fait attention à toi… Tiens, dit il en lui tendant une tunique mauve, maman l'a fabriqué pour toi… Mais tu ne pourra le mettre que quand il sera à te taille… C'est une belle tunique...

- Même si maman nous a dit de nous oublier… Je ne t'oublierai pas Blue, dit elle interrompu par de nombreux hoquets mélangés à des larmes.

- Moi non plus Like… Peut être qu'un jour, nos routes se croiseront de nouveau… Je vais m'en aller avant que je ne trouve plus le courage en moi… »

Blue dit à la garde :

« Appelez la chef et dites lui que c'est la fille de Ganondorf… Prenez en soin car peut être ne verrez vous plus jamais votre seigneur… »

Les gardes restèrent bouché bée, ne comprenant pas les évènements. Blue parti à reculons, regardant sa sœur dans les yeux, et fini par partir en courant écoutant les échos des hurlements de sa sœur.

Pendant ce temps, Nabo Oru arrivait près du royaume d'Hyrule, le sourire à la bouche. Au bout d'un quart d'heure, elle arriva enfin au bourg et vit le désastre ; elle en fit tomber son panier et accouru dans le bourg. Elle ne vit que décombre et cadavres brûlés. Elle vit alors deux pierres rouler jusqu'à ses pieds, et remarqua une main ensevelit sous deux grosses pierres. Elle s'empressa de les retirer, et par sa grande surprise, vit sur la main, des marques Gerudo. Elle fini par enlever toutes les pierres et vit Ganondorf.

« GANONDORF ! » Cria elle.

Elle le sorti des gravats et l'installa juste à côté de sa maison en ruine. Elle remarqua que Ganondorf respirait encore mais difficilement. Elle prit de l'eau et lui fit boire. Au bout de vingt minutes, Ganondorf entrouvrit les yeux, voyant devant lui la silhouette d'un visage de femme. Il suait et, ce n'est qu'au bout de trente minutes qu'il avait enfin ouvert entièrement les yeux. Il se réveilla d'un bond et cria :

« CATRINA !

- Ganondorf ! Calmes toi ! Cria Nabo Oru.

- Nabo… Oru… Dit il essoufflé.

- Que s'est t-il passé ici ?

- le feu… Dit il en s'appuyant sur son front, et puis… Catrina ! Il faut que je la sorte de là ! »

Ganondorf se précipita sur les ruines, enlevant les pierres une après les autres ; et, au bout d'une dizaine de minutes, il vit devant lui, le corps de sa femme défiguré par les pierres et en parti brûlé par les flammes. Il prit les mains de sa femme dans les siennes et, tout en pleurant, il dit :

« Ce n'est pas possible… Ce n'est pas possible… »

Nabo Oru restait là, les yeux béants à la vu de cette abomination.

Ganondorf, prit alors la gourde d'eau, et essaya de lui faire boire, tentant de la réanimer.

« Ganondorf arrête ! Cria Nabo Oru en le retenant, ça ne sert à rien !... Catrina est morte… »

Le jeune Gerudo se retourna vers celle-ci et lui dit :

« Pourquoi ?!... Pourquoi ai-je survécu et pas elle ?! POURQUOI ?

-… »

Au bout de trente minutes, Ganondorf et Nabo Oru décidèrent de partir dans la Vallée Gerudo, enterrer Catrina. La jeune Gerudo fut enterré juste devant la vallée, Ganondorf chercha après une fleur et revint avec une rose des sables.

« Ganondorf, tu ferais bien de rentrer dans la vallée. Oublis donc cet exil, et vient nous gouverner. Nous avons besoin de toi ici.

- Je ne peux pas. Et je ne veux pas.

- … Ganondorf… Et tes enfants ?...

- Like doit être ici si Blue a écouté les ordres de sa mère, mais je ne veux pas qu'elle me voit. »

Mais, à peine avait il terminé de dire ces mots, que Like accouru vers lui et s'accrocha à sa jambe.

« Père ! Vous êtes revenu ! Vous êtes là ! Dit elle

- Like…

- Père, allons rechercher Blue, Link, Geny, allons les prévenir que vous êtes là !

- Like.

- Oui ?...

- Je ne vais pas avec toi dans la vallée.

- P… Pourquoi ?

- Je ne saurais pas vivre avec mes enfants, sans Catrina.

- Maman… Est…

- Oui, ta mère est morte. Elle est enterrée, juste à côté de toi.

- AH ! Hurla t-elle.

- Ta mère voulait que vous viviez séparés, pour nous oublier.

- Seulement si vous étiez tous les deux morts ! Si tu es là ! On n'est pas obligé d'oublier et de se séparer !

- …

- Pas vrai ?... »

Ganondorf demanda à Nabo Oru un cheval au plus vite, celle-ci s'exécuta et revint avec un cheval noir, l'étrier de Ganondorf. Celui-ci monta sur son cheval, et dit à Nabo Oru :

« Occupes toi bien de Like. Elle est plus fragile qu'elle n'en a l'air.

- Tu es sûr ?

- J'ai pris ma décision.

- Tu peux compter sur moi… »

Ganondorf regarda longuement sa fille dans les yeux, et dit au bout de cinq minutes :

« Au revoir Like. »

Et reparti à triple galop vers une direction inconnu. Like n'eut même pas la force de crier, ou de le retenir, ou même de le suivre. Elle tomba les genoux premier, regardant son père disparaître à l'horizon.

Durant ce temps, Blue avait atteint le domaine Zora, il monta jusque dans la salle du trône et, essoufflé, tomba dans les bras de la reine. Celle-ci dit alors :

« Et bien alors Blue ? Qu'est ce que tu as ? Tu as passé une mauvaise journée ?

- La pire de ma vie ma reine… »


FIN DU CHAPITRE 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flying-creativity.lebonforum.com
Kazhnuz
Licorne arc-en-ciel numérique qui chiffre vos chaussettes
avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 24
Localisation : Paumé-sur-loin

Talent Artistique
Talent Principal: Ecriture/Roleplay
Matériel utilisé: Le sang de mes victimes :3

MessageSujet: Re: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    Lun 10 Sep - 9:43

Je viens de lire le texte, c'est assez étonnant comme point de vue et comme histoire, et j'attend du coup d'en lire un peu plus. C'est aussi sympa de voir une fiction se passant dans l'univers OoT, et l'origine de link proposée peut être intéressante ^^ Niveau écriture, c'est fluide et agréable à lire, bonne chance pour la suite !

_________________
« All comedy is derived from fear »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stalfoss
Admin Valet de Sherlock Holmes
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 22

Talent Artistique
Talent Principal: Dessin traditionnel
Matériel utilisé: Crayons de couleurs, peinture, feutres.

MessageSujet: Re: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    Ven 16 Nov - 21:20

Merci beaucoup ! J'avais pas lu qu'il y avait eu une réponse, merci beaucoup ça me fait très plaisir ^^


Chapitre 2 - une terrible erreur


Dix longues années s'écoulèrent après la catastrophe d'Hyrule. Le temps avait poursuivi sa course mais les paysages restèrent les mêmes. Le ciel était bleu, le soleil illuminait les cîmes des arbres et de petites brises venaient rafraichir la chaleur parfois suffoquante. Le seul peuple qui ne se plaignit jamais de la chaleur fut le peuple Zora qui vivait toute l'année dans leur domaine, un paysage d'eau et de glace. Au fin fond de ce territoire particulier, un homme avait prit une décision importante dans sa vie. Il s'agissait de Blue: il avait prit la décision de revoir ses frères et sœur. Il avait oublié alors ce que sa mère lui avait ordonné.
"- Alors, tout est prêt Blue ? demanda Ruto.
- Oui, il ne me reste plus qu’à vous dire au revoir et puis j’irais ! répondit Blue.
- On a l'impression que tu es pressé de partir… Répondit Ruto en pleurant.
- Mais ne t’inquiète pas, mon départ n'est pas si dramatique, et puis je vais revenir !
- Tu me le promets ?
- Oui ! allez, on va aller voir ta mère !"
Ils se dirigèrent dans la salle où se situait le trône et le couple royal du domaine Zora. Une exclamation surgit alors :
"- Quoi ? tu pars déjà, mais il est midi, tu ne manges pas avec nous ? On a préparé un festin pour t'encourager dans ta nouvelle vie !
- Ah bon ?! Je veux bien rester alors ! je n’avais pas vu l’heure !"
Une fois tous à table, ils mangèrent avec beaucoup d’appétit, les rires éclataients, la nourriture qui était en parti composé de petits animaux aquatiques décorait les tables. Le festin se termina dans de bons termes et la reine Zora confit des conseils à Blue pour son départ.
"- Surtout, fais bien attention à toi ! Blue… Il y a plein de choses au delà de nos frontières. Des choses bien et des choses mauvaise; mais tu les ignores.
- Ne t’inquiète pas, j’ai un bon bouclier et une bonne épée !
- Cela ne suffit pas… Tu as un très bon courage, mais quand tu verra tous ce qu’il y a …
-Ne te fais pas de soucis, je reviendrais , je te le promet !
- Je l’espère… Fis toi toujours à ton instinc de Zora.
Tout à coup, Ruto vint en traînant avec elle un arc et des flèches.
- Tiens Blue ! Ca pourrait te servir !
- Merci Ruto !
- Promet moi que tu va revenir encore une fois !
- Je te le promet, un jour, je reviendrais !"
Après avoir prononcé les derniers aux revoirs larmoyant, Blue sauta sur son cheval et Galopa tout au loin du domaine Zora. Une grande lumière l'éblouit, il s'agissait du soleil. Sa dernière rencontre avec le soleil datait de quelques années et il fut tel un ours qui sort de son hibernation.
"- Alors, dit il avec un air pensif, je vais d’abord allez chercher Like ! Elle doit se souvenir de moi ! j’ai hâte de la voir ! Mais la route est longue, je n’y arriverai que demain…
Il entendait le vent lui rafler ses longues oreilles. Mais comme il n’était pas habitué à une température chaude, il s’arrêta rapidement pour se réhydrater.
Il trouva un ranch se nommant le « ranch lonlon » . Il pensa peut être y passer la nuit. Mais quand il fut près du ranch, il entendit un cris de détresse. Il arriva et vit une jeune fille se faire attaquer par un monstre qui se faisaient de plus en plus nombreux dans le royaume. Il alla à la rencontre du monstre et lui adressa un coup d'épée magistral. Le monstre tomba à terre sous un cri qui n'inspirait ni pitié ni quelconque sentiment.
"- Merci beaucoup monsieur !dit-elle.
- Mais de rien, permettez moi de me présenter , je me nomme Blue. Je viens du domaine Zora.
- Oh ! un Hylien qui vit chez les Zora ! C’est extraordinaire ! La température n’est pas faite pour un Hylien normal !
- Vous trouvez ? Je pense que le corps peut s'adapter à n'importe quelle température avec le temps , mais, permettez moi de vous demandez votre nom ?
- Ah oui, excusez moi !Je m’appelle Malon ! Mais dite moi, vous êtes un voyageur ?
- heu oui, on peut dire !
- Alors permettez moi de vous invitez pour ce soir, vous m’avez sauvé la vie tous de même !
- Je vous remercie beaucoup mademoiselle Malon !
- Appelez moi juste Malon s’il vous plaît, je ne suit pas habitué que l’on me vouvoie !
- Excuse moi alors, quant à moi, appelle moi juste Blue !
- D’accord !"
Ils entrèrent dans la maison de Malon. Pleins de poule gigotaient. Même qu'une d’entre elle sauta sur le visage de Blue et se fut dure de calmer cet animal si petit mais au caractère sauvage. Malon incita Blue à entrer d'avantage avec un signe de la main, elle se tint devant deux autres hommes qu'elle se précipita de présenter à Blue :
"- Permet moi de te présenter mon père Talon et à côté, Ingo !
- Enchanté ! Dit Talon et Ingo en même temps.
- Papa, dit Malon avec un air affectueux, Blue m'a sauvé des griffes d'un monstre, je lui dois toute ma reconnaissance.
- Et moi aussi ! Oh ! Je vous en suis éternellement reconnaissant ! Ma pauvre Malon, ces monstres se font de plus en plus nombreux; c'est un signe du destin. Que les déesses nous protègent !
- Mais ce n’est rien, je n’allais pas la laisser se faire tuer, non ?
- Bon, et si on passait à table ? demanda Malon. J’ai une faim de loup !
- Très bonne idée ! Dit Talon."
Quelques minutes plus tard, ils furent à table et le repas fut absolument onctueux pour tous le monde. La nuit fit son apparition, conseillant alors tous les habitants du royaume de rejoindre le sommeil; dans le ranch, tout le monde suivit ce conseil. Malon accompagna Blue à une chambre d'ami et lui dit :
"- Surtout, si tu as besoins de quoi que ce soit, appelle moi, je suis dans la chambre juste à côté. Bonne nuit Blue !
- Bonne nuit Malon !"
Plus tard dans la nuit, Blue entendit un cris venir de la chambre de Malon, alors il prit son épée et alla dans la rejoindre à toute vitesse. Mais il n’y avait plus personne, la fenêtre était brisée. Il vit par la fenêtre Malon se faire emmener par un autre monstre, plus grand, plus gros. Alors il sauta prendre son arc et alla dehors de la maison. Il tira une flèche dans les cuisse du monstre et il courut vers Malon pour la libérer. Et demanda au monstre :
- Pourquoi tu as fait ça ?! Répond ou je te tranche la gorge ! "
- Pour la manger voyons ! Nous les monstres, nous adorons les enfants, ils sont plus facile à enlever ! Et ils sont bien juteux !
Blue observa le monstre avec un air dépité et lui mit un coup d’épée au niveau de la gorge. Quand ils furent de retour chez eux, Malon demanda à Blue :
"- Heu…Blue…
- Oui ?
- Est ce que je peux dormir avec toi ?
- Si tu veux, mais ta nuit ne va pas être chaude…
- Et pourquoi cela ?
- Touche ma main, et tu comprendras.
Malon eut un choc en touchant la main de Blue car elle était totalement gelée, elle eut l'impression de toucher une statue de marbre, il lui parut être une merveilleuse statue de l'ancien temps, cependant l’apparence de la peau restait la même qu'un autre Hylien.
- Mais pourquoi tes mains sont si gelées ?
- Je t’ai bien dit que je venais du domaine Zora. Et la température de mon corps est pareille que celle de ma main, Et comme je dors torse nu, ce sera peut être dure pour toi de dormir, alors, tu veux toujours dormir avec moi ?
- Oui, avec toi, je me sens en sécurité !
- Bon, alors vient !"
Malon eut très froid cette nuit, mais, il y avait comme une lueur de chaleur du corps de Blue qui venait la réchauffer.
Le lendemain matin, il mangea le petit déjeuner avec Talon et Malon et il les remercia, pour l’avoir hébergé cette nuit.
"- Tu viendras nous voir de temps en temps Blue ? Demanda Malon.
- Ne t’inquiète pas ! Je garde toujours mes promesses dit Blue. Et il partit avec son cheval en direction de la vallée Gerudo.
Vers l’après midi, Blue arriva enfin devant la vallée Gerudo. Mais même avant qu’il eut l’occasion de demander s'il pouvait entrer, il vit un groupe de Gerudo s’avancer vers lui.
- Que veux tu ? Demanda une Gerudo à Blue.
- Je suis venu parler à ma sœur, Like !
- C’est moi Like, mais qui es tu donc ?
- Mon dieu, qu’est ce que tu as grandit Like !
Like avait de longs cheveux roux attachés en hauteur par un bijou scintillant. Son teint mat se contrastait avec les vêtements qu'elle portait. Son regard était sombre et n'inspirait aucune amitié. Au loin Noju Mori entendit la discution, et comme Blue révéla son nom, Noju Mori accouru vers celui ci en criant :
- C’est toi Blue ? Qu’est ce que tu es devenu grand ! Viens dans mes bras !
- Noju Mori, c’est toi ?
- Oui ! Qu’est ce que tu es venu faire ici ?
- Je suis là pour emmener Like avec moi !
- Pourquoi donc?
- Car j’ai envie de me rassembler avec mes frères et sœurs ! Après avoir bien réfléchi, je pense que j'ai le droit de connaître ma famille, la seule qui me reste.
- Alors j’expliquerais à Like !
Like fut très étonnée de voir cette scène. Une fois que Noju Mori fini d’expliquer à Like que Blue était son frère, les autres Gerudos du villages étaient elles, abasourdies de voir un homme. Elles demandèrent à Blue qu'il vienne se reposer mais il préféra partir le plus tôt possible avec sa sœur. Avant de partir, il lui demanda si elle avait encore sa tunique violette, ainsi que son épée. Elle acquiça d'un hochement de tête et elle revint avec ses nouveaux vêtements. Ils partirent en route après quelques heures, Blue était plutôt satisfait d'avoir pu recueillir sa soeur aussi rapidement mais Like avait l'étrange impression de faire route avec un inconnu. Elle n'avait que les images de son enfance, et d'un grand frère protecteur qui ne demande qu'à protéger sa soeur, cependant, elle ne se sentait pas vraiment à l'aise. Sur le chemin, Like eut comme un grand malaise, elle observait le paysage, le chemin qu'ils prenaient, elle avait l'impression d'avoir déjà vécu ce moment, elle fini par s'arrêter dessous un arbre qui, mort, ne servait qu'à ombrager une petite parcelle de terre dans cette immense plaine.
"- Non… ne part pas… murmura t-elle dans sa tête.
- Like ? ça ne va pas ? demanda Blue, inquiet.
- Heu… Oui, ça va… juste un mal de tête… Répondit Like
Après quelques minutes ils continuèrent la route .
Deux jours plus tard, ils arrivèrent devant cocorico, là où Geny était censé habiter. Cependant, en arrivant au village, ils remarquèrent que personne n'était dans les rues. Le village semblait mort, sans aucun signe de vie. Alors Blue cria :
"- Ohééé il y a quelqu’un ?
D’un coup, Impa, une jeune femme assez forte et puissante surgit de nul part et demanda d'un ton sévère:
- Qu’est ce que vous voulez ?
- Et bien je ne sais pas si vous connaissez une certaine Geny mais on est venus pour la voir.
- Et si je refuse ? Dit elle d'un ton encore plus sévère.
- Et moi, si je vous dit que je suis Blue ?
- Non, c’est toi ?! Dit-elle d'un ton très étonné et qui transforma son aspect en une fraction de seconde.
- Si! Cela faisait longtemps n’est ce pas ?
- Allez ! Venez, comme il fait nuit, je vous invite à dîner !
- Merci beaucoup Impa !
Ils arrivèrent dans la maison d’Impa, là où Geny était en train de faire la cuisine. C'était une maison assez coquette mais situé en plein nord, la lumière rentrait très mal le jour et la nuit la maison était éclairée par des dizaines et des dizaines de bougies.
- Geny, fait un dîner pour deux personne de plus ! cria Impa avec un grand sourire.
- Quoi, encore ? J'en ai marre ! Je ne suis pas une femme à tout faire ici, si tu ramènes du monde, fais la cuisine toi même !!
- Oui, mais aujourd’hui, c’est différent, ce sont tes invité aussi !
Geny fit la cuisine avec beaucoup de curiosité. Et quand ils furent tous à table, Geny dit :
- C’est bizarre, mais quand je vous regarde, j’ai l’impression que j’ai été avec vous depuis beaucoup de temps, alors que je ne vous ai jamais vu !
- Et pourtant, tu nous as vue ! Dit Like.
- Comment cela pourrait être possible? demanda Geny.
- Car tu es notre sœur !
- Mais c’est impossible ! J’ai toujours été avec Impa, à cocorico !
- En réalité, tu es resté avec nous jusqu’à l’âge de deux ans. Mais après… Nous nous sommes séparé…
- Mais pourquoi ? Je ne comprends rien… Rassure moi Impa !
- Blue était venu chez moi il y a dix année, en me disant de te garder en sûreté, et avant même que je puisse lui dire pourquoi, il fut partit … Ah…
- Mais Impa ?
- Oui ?
- Pourquoi viennent-ils m'apprendre cela à mes quatorze ans ?
- C’est vrai ça, pourquoi maintenant Blue ? Tu sais que ça fais des années que je t'ai attendu pour être éclairci sur cette histoire.
- C'est vrai Impa, cela fait longtemps maintenant, mais il m'a fallu un sacré bon moment pour faire le deuil...J’aimerais que l’on ne s’oublie pas ! Et ne pas oublier les tuniques, mais à ce que je vois, tu l’as déjà mise ! Et aussi, j’aimerais que l’on se connaisse mieux. Car Geny, tu ne sais même pas que tu as encore un autre frère qui s’appelle Link !
- Quoi ?! Mais nous sommes quatre en tout ?!
- Et oui !
- Et bien, vos parents ont été productifs ! dit Impa en rigolant
- Donc, vous souhaitez que je vienne avec vous ? continua Geny.
- Oui, mais pas aujourd’hui, demain à l’aube, nous partirons !
Geny se retourna vers Impa qui acquieça d'un hochement de tête. La nuit fut calme mais Geny dans son coin, restait elle aussi assez perplexe. Elle avait du mal à concevoir le fait que ces deux individus fassent partis de sa famille. A l’aube, ils se réveillèrent et préparèrent leur affaires pour le voyage. Ils partirent de cocorico en remerciant Impa qui laissa couler quelques larmes en voyyant Geny s'éloigner de sa ville. Durant trois jours, ils firent route en direction de la forêt Kokiri, ils en rpofitèrent à chaque pause pour parler de tout et de rien et de quelques souvenirs lointains qui rongeaient leur esprit depuis maintenant quelques années, surtout en ce qui concerne Blue. Ils finirent par atteindre la forêt Kokiri et ils cherchèrent Link dans tous les recoins, mais celui ci dormait encore dans sa cabane. En réalité tous les Kokiri dormaient à ce moment de la journée. Seul un Kokiri était à moitié réveillé et coupait des herbes au devant d’une maison. Mais ce Kokiri fuyait Like, Geny et Blue car il n'avait pas l'habitude de voir des grands hommes dans sa forêt. Soudain une jeune fille sortit d'une maison en bois et s'écria toute étonnée « Link, Link !!! » Ce qui pourrait être un indice pour ces trois là de le trouver plus facilement. Ils suivirent alors la Kokiri qui monta l’échelle de la maison de Link. La cabane était très petite, elle était en effet adapté à des personnes de petites tailles, pour des enfants. Blue s'écria en voyant le jeune homme blond :
" Link... C'est toi?
- Que me voulez vous ? Dit il d'une voix tremblante.
- Ne t'inquiètes pas, nous ne te voulons aucun mal.
- Mais qui êtes vous?
- Nous sommes tes frères et soeurs.
- Mais ce n'est pas possible ! Je suis un kokiri, comment pourrais-je avoir des frères et soeurs adultes !
En effet, les Kokiris sont un peuple d'enfants qui ne grandissent pas. Mais Link ignorait qu'il n'était pas un enfant de la forêt.
- Je pense que nous allons devoir parler à l'arbre Mojo."
L'arbre Mojo était comme le père de tous les Kokiris, il était le maître de la forêt et biensûr, comme son nom l'indique, l'arbre Mojo est un arbre d'une taille spectaculaire qui vit dans un côté éloigné de la forêt; protégé par de nombreux Kokiris et de fées. Les quatre individus réussirent à obtenir l'accord pour avoir un entretien avec l'arbre Mojo. Ils parvinrent dans le sanctuaire, éclairé par une forte lumière blanche. Ils virent l'arbre Mojo qui leur paraissait encore plus respectable que ce qu'ils avaient osés imaginer. L'arbre les observa d'un regard monotone, surtout en direction de Link. Soudain il questionna Blue :
"- Tu es le jeune garçon qui vint il y a maintenant 10 ans pour apporter ce petit nourrisson ?
- Oui.
- Je pensais que tu ne reviendrais plus. Link a grandit et il ne s'imagine pas une seconde tout ce qui s'est produit.
- Justement, je voudrais être éclairé ! Rétorqua Link.
- Link, ce que je vais te dire, va probablement te bouleverser. Link, je t'aime comme j'aime tous les Kokiris de cette forêt, vous êtes mes enfants. Mais toi Link, tu n'es pas un Kokiri. Tu n'as jamais remarqué que tu es le Kokiri le plus grand, aux formes les plus fines ? Tu es destiné à vivre dans le monde extérieur. Ces trois personnes font partis de ta véritable famille. Ils t'ont laissé à moi, il y a maintenant dix ans. Tu es né à Hyrule. Link, tu es avant tout, un Hylien."
Link resta de marbre, il observa Blue plusieurs fois. Il avait trouvé en effet quelques points de ressemblance mais il était perdu. Que devait-il faire ? Qui était-il réellement ? De nombreuses questions se bousculèrent dans sa tête et le tourmentait.
" Link. Dit l'arbre Mojo pour terminer, pars avec tes semblables, pars avec ta vraie famille, tu seras toujours le bienvenu chez nous mais pars maintenant, dans une vie que personne ici aura l'occasion d'avoir."
Link s'avança vers l'arbre Mojo les larmes aux yeux. Il le serra dans ses bras aussi fort qu'il le put. Puis, il lui adressa un adieu suprême avant de partir avec le restant de sa famille. La jeune kokiri de l'épisode précédent vint le voir en courant. Elle le regarda quelques minutes dans les yeux puis fini par sangloter. Ils étaient amis, peut être plus, qui sait réellement? Mais Link partit sans prononcer un son, si, le seul qu'il sortit fut celui provoqué par le baiser qu'il lui adressa sur le front.
Blue et Like se connaissaient un peu plus et partageaient leur souvenirs à deux, mais Geny et Link se questionnaient encore sur toute cette histoire et ne prononçaient aucun mot. Blue avait l'intention de les emmener dans une cabane qu'il avait construit il y a fort longtemps situé près du bourg. Enfin de journée, ils atteignirent la fameuse cabane, qui, vieilli et sale ressemblait plus à un tas de bois. Ils déposèrent leur affaires, leurs armes et rénovèrent très rapidement la maisonnette. Ils s'observèrent encore une fois sans oser commencer une conversation. Geny, d'une voix hésitante leur annonça qu'elle allait en cuisine s'occuper du diner. C'était peut être pour elle un moyen de se changer les idées mais aussi de fuir ce silence troublant. Après une heure, ils furent rassemblés autour d'une table coquette pour entamer le diner. Le silence régnait à nouveau mais Link demanda d'un ton très déterminé :
- Si vous êtes mes frères et soeurs, qui sont mes parents ?
Like et Blue le regardèrent avec étonnement. Et Link reposa sa question. Like répondit alors :
- Notre père s’appelait Ganondorf si mes souvenirs sont bon. Et c’était un Gerudo, plus précisément le chef des Gerudo. Il avait des cheveux roux, un peu comme moi. Il a toujours été patient et gentil à notre égard malgré son apparence assez impressionnante. Quant à notre mère… Elle aussi était une Gerudo, mais je ne m’en souviens pas trop…
- Et pourquoi avons nous été séparés ? demanda Geny.
- Oh~ C’est trop long à vous expliquer ! On ferait mieux d’aller dormir ! dit Blue en bayant."
Geny le fixa des yeux, comme si elle souhaitait lui arracher les mots de la bouche, mais elle se leva très calmement pour débarasser la table. La cabane était composée de deux chambres malgré sa taille. Blue et Geny prirent une chambre à deux et l'autre fut alors réservé par Like et Link. Link observa les cheveux, le visage et le corps de Like; il était hypnotisé par la beauté de sa soeur. Elle détacha ses cheveux qui coulaient jusqu'au bas du dos. Sa mèche voluptueuse cachait une partie de son visage.Son oeil gauche était cependant visible, c'était un oeil brun clair aux reflets dorés: ses lèvres étaient rouges et pulpeuses et son nez droit semblait unifier les éléments de ce visage radieux qui pourtant exprimait une profonde mélancolie. Elle avait un cou qui attirerait tous les bijoux fantaisistes et perles étincellantes. Elle se dévêtit de quelques gestes délicats. Link apperçu alors que Like avait sur son corps une très grande cicatrice rouge qui passait du bas de son ventre au haut de sa poitrine. C'était une cicatrice dû à un maléfice, cela ressemblait fortement à un marquage au fer. Cette atrocité sur une femme aussi magnifique perturba Link au plus profond de son être et le réveilla de l'envoutement dont il était soumis. La nuit tomba, les quatre individus étaient dorénavant endormis dans leur lit de paille. Le vent s'était levé au dehors, les nuages avaient fait leur apparition et plongèrent le royaume tout entier dans une nuit sans étoiles. La porte de la cabane s'ouvrit et laissa passer de nombreux courrants d'airs glacés qui vinrent perturber le sommeil de Geny. Tout en se tortillant, elle demanda à Blue de refermer la porte de la cabane sous un marmonement quasi incompréhensible. Blue s'éxecuta, il se dirigea vers l'entrée et ferma la porte de nouveau en installant de plus un poids pour la retenir. Il fit quelques pas en direction de sa chambre mais la porte s'ouvrit de nouveau, laissant s'échapper un horrible grincement. Blue se retourna brusquement et sortit un cri étouffé par l'effroi. Il n'en crut pas ses yeux, le diable se moquait de lui et le tourmentait. Il crut reconnaître un être perdu, un souvenir lointain, il fini par sortir quelques mots à peine perceptibles :
"- Père?...Comment...Ce n'est pas possible..."
L'homme en question ne répondit pas, il restait de marbre mais continuait de fixer du regard son fils. Ce regard n'exprimait ni la haine, ni la tristesse, ni la joie. C'était un regard vide de toute émotion, de toute vie. Il s'avança pas par pas, d'une lenteur angoissante. Les autres qui avaient entendus du bruit se réveillèrent et vinrent à leur tour dans l'entrée. Geny et Link n'avaient aucune idée de qui il s'agissait, mais le personnage leur inspirait une grande crainte. Like, quant à elle s'avança lentement, les mains devant sa bouche et resta terrorisé. Comment cet homme qui l'avait abandonné il y a autant d'années pouvait encore se manifester devant elle ? Comment cet homme qu'elle croyait mort pouvait se tenir vivant face à elle ? Elle demanda à son tour :
" Père?... C'est bien vous ?...
- Nous te croyions mort ! Cria Blue.
- Je ne suis malheureusement pas mort. Et vous, vous avez malheureusement désobéis. Dit-il d'une voix sombre et grave, il semblait vide, comme un homme qui aurait tout perdu.
- Désobéis? Demanda Geny
- Oui... Tu ne te souviens donc pas Blue?... Ce souvenir brûlé ? Ces odeurs de fumée ? Cette chaleur insurmontable ? Tu ne te souviens donc pas des derniers ordres de ta défunte mère?
- Bien sûr que je me souviens... Comment oublier ce jour? Mais quel mal peut nous apporter de nous réunir? Quel mal ?
- Votre mère savait de quoi elle parlait... Et vous... Vous l'avez juste trahis. Trahis ! Trahis...
-...
- Ce mal ne peut rester impuni... Fini t-il par annoncer.
- Mais quel mal ? Et vous ? ET VOUS ? Hurla Blue. Vous nous avez abandonné durant dix années entières, et c'est après, après qu'on se soit réunis que vous vous manifestez ? Mais qu'avez vous donc dans la tête ? Où étiez vous et qu'attendiez vous ? Vous nous avez brisé ! Vous auriez pu nous garder tous les quatre à vos côtés, nous garder et nous aimer comme vous l'avez toujours fais !
- Ce temps est révolu. Je ne te considère plus comme mon fils à présent. Vous avez fait une terrible erreur de vous réunir.. Dit Ganondorf en dégainant son épée.
L'épée en question avait l'air usé mais était en réalité l'épée des rois Gerudos. Elle inspirait autant le respect qu'elle faisait régner la terreur.
- Attendez, que comptez vous faire avec cette arme ? Cria Geny.
- Que crois-tu qu'un homme fait avec une arme petite sotte ?
- Vous ne comptez tout de même pas vous battre avec vos propres enfants ?"
Il s'approcha de Link qu'il observa avec mépris, comme s'il était la cause de tous ses malheurs et de la mort de sa femme. Il l'empoigna par le cou et d'une férocité presque sauvage, il tenta de l'étrangler. Sa folie meurtrière refaisait surface. Blue prit son épée et vint s'interposer, Ganondorf jeta alors Link contre le mur qui tomba à terre et s'évanouit. Blue avait l'air déterminé mais craignait son père qui était aussi son maître d'arme. Il connaissait la puissance de ses attaques et de sa stratégie de combat mais craignait de ne pouvoir les contrer.
" Blue... Dit-il, sais tu battre ta soeur en duel? Non?... Crois-tu pouvoir faire le poids face à moi ?"
Blue prit d'une rage intérieure attaqua Ganondorf sans penser qu'il avait ouvert sa garde et laissait dévoiler tout son ventre. Ganondorf lui infligea un coup de garde dans le ventre et le laissa suffoquer. Il lui adressa une boule d'énergie qui le blessa d'avantage. Blue qui se tortillait à terre, les yeux écarquillés vit les pas de son père lui raffler la joue et s'avancer vers ses soeurs. Ganondorf observa Geny et lui dit en lui caressant les cheveux :
" Ma petite Geny, si différente, si sombre et si fragile... Te souviens tu de tes nausées et tes maladies fréquentes? "
Il sortit de sa poche un coeur d'Hylien encore tiède. Elle hurla de terreur et tomba à terre. Il jeta l'organe sur Geny et souffla sur elle une pincée de poudre halucinogène qui l'envoya dans un univers sombre et écoeurant pour tenter de la rendre folle. Elle restait assise, comme un aveugle en gesticulant ses bras dans le vide. Elle gémissait et pleurait à la fois; Blue témoin de la scène tenta de se lever mais sa blessure l'handicappait. Ganondorf s'approcha ensuite de Like, elle recula en imaginant toutes les souffrances qu'il pourrait lui faire subir. Cependant il rangea son arme dans son fourreau et vint souffler à son oreille :
" Toi... Je te réserve autre chose..."
Cette simple phrase glaça son âme et elle fut prisonnière des frissons qui parsemaient tout son corps. Il lui adressa un coup qui lui fit perdre connaissance. Il prit alors sa fille dans ses bras et se dirigea vers la porte de sortie. Blue mit en son poignard ses dernières forces et le planta dans la jambe de Ganondorf. Celui-ci s'arrêta net, et tout en se baissant, il retira le poignard et le planta à son tour dans la main de Blue qui hurla de douleur. Blue, tremblant et livide vit s'éloigner la silhouète de son père emportant sa soeur dans l'horizon. Il entendait jusqu'alors les bruits de pas. Mais il fut très vite engloutit dans un silence troublé par les gémissements de Geny. Ses yeux plissèrent et finirent par se fermer. Il avait perdu connaissance, baignant dans son sang et comme mort il s'enferma dans un monde de repos où les dieux décident du sort des êtres perdus.

Fin du chapitre 2

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flying-creativity.lebonforum.com
Stalfoss
Admin Valet de Sherlock Holmes
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 22

Talent Artistique
Talent Principal: Dessin traditionnel
Matériel utilisé: Crayons de couleurs, peinture, feutres.

MessageSujet: Re: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    Ven 21 Déc - 22:15

Chapitre 3- la fée mystérieuse.


Le vent soufflait et voyageait dans tout le royaume en passant par la petite cabane qui de loin semblait encore abandonné. Le sang était sec à présent sur le sol de la cabane qui laissa apparaître de grosses taches noires. Le sang était sec, mais aucun signe de vie. Tous semblaient engloutis dans le royaume des morts, seul le vent animait leur chevelure. Des petits insectes et animaux s'invitèrent au spectacle, en espérant pouvoir y prendre part. Un d'eux, plus inconscient que courageux, vint s'aventurer sur Geny. Il grimpa sur la jambe, escalada tout le long du ventre et arriva au sommet, sur le nez. Geny qui avait perdu connaissance fut réveillé de force par les chatouillements de ce petit être. Elle l'expulsa hors du champ de sa vision après avoir éternué. Elle se ressaisit, et après quelques minutes vit ses deux frères inconscients devant elle. Geny n'avait pas été spectatrices des horreurs, tant l'illusion de Ganondorf s'était emparré de son corps. Elle se releva péniblement, et après avoir effectué quelques pas saccadés, elle s'agenouilla devant Blue et lui demanda en le secouant légèrement à l'épaule :
"- Blue ! Que t'es t-il arrivé ?!
Il se réveilla doucement, clignant des yeux pour améliorer sa vision. Il toussa de nombreuses fois, crachant en même temps quelques gouttes de sang. Il tenta de se retourner mais il n'y parvint pas. Il dit d'une voix faible :
" Ma... Ma main.... Retire... Retire le couteau..."
Geny se précipita sur la main de Blue, et, d'un geste sec retira le couteau de la main de Blue qui retint sa respiration une fraction de secondes. Il bascula son corps sur son épaule droite et dit en tenant sa main droite dans son autre main :
"- C’est… Ganondorf… Il a emmené Like…
- Comment?...
- Il... Il....
- Blue, attend, ne parle pas, je vais te soigner !"
Geny était une infirmière de cocorico, elle soignait selon d'anciennes techniques Sheikah. Elle calma la douleur aux abdominos et lui offrit un verre d'eau. Il put enfin se redrésser et s'asseoir, mais sa main droite n'était toujours pas guérie. Geny n'avait pas assez de savoir faire pour soigner une telle plaie. Blue était épuisé, il avait perdu beaucoup de sang et sentait que son corps allait de nouveau basculer. Geny le rattrapa et le maintenu éveillé; il se sentait terriblement coupable, il se remémorait sans cesse la dernière vision de son père enlevant sa petite soeur sans qu'il ne puisse la sauver et n'écoutait en rien ce que Geny pouvait lui annoncer. Celle ci voyant que Blue ne répondait plus, se retira pour soigner Link qui n'avait pas bougé depuis le coup fatidique que Ganondorf lui avait adressé. Geny le guéri de la même manière que pour Blue, elle fit apparaître une lumière bleu de sa main qu'elle plaqua contre le ventre de celui-ci. Il se leva en grincant des dents et vit son frère de l'autre côté de la salle qui regardait le sol d'un oeil terne:
"Mais... Qu'est-il arrivé ici ? Où ... Où est Like ?..."
Blue ne bougea pas d'un poil, comme s'il n'eut rien entendu . Geny, regardait ses deux frères avec désarroi. Elle éprouvait une grande peine pour Blue. Link, déterminé, se leva et s'avança vers son frère, il le tint par les épaules et le forca à le regarder:
" Blue... Blue... Regardes-toi... Tu es venus nous chercher, tu nous as réunis. Je te connais qu'à peine mais ne me laisse pas l'impression que mon frère est un lâche. Raconte moi ce qui s'est passé, où est Like? Et... Et que t'es t-il arrivé à ta main ?! Est-ce que tu m'écoutes ?
Blue resta de marbre, il resta figé face à son frère, il fini par détourner son regard et répondre :
- Comment parles-tu à ton grand frère ? N'as tu point de peine à mon égard ? Ne ressens tu donc rien ? Tu ne connais pas ton père, mais comment devrais-je réagir après dix années de souffrance, en voyant mon père nous torturer et s'enfuir avec ma soeur bien aimée ? Comment crois-tu que je devrais réagir ?
-... Nous devons aller chercher Like. Nous devons en avoir le coeur net, essayer de comprendre ce qui vient de se dérouler. Et, avant tout, soigner ta main car, tu es le seul parmi nous à pouvoir nous défendre correctement. Sans toi, nous ne pourrons sauver Like.
- Il a raison... Ajouta Geny
- Je... Dit Blue d'une voix tremblante, je suis tellement navrée... Tellement, tellement.... Tout est de ma faute...
- Du calme... Dit Geny d'une vois douce et protectrice en prenant Blue dans ses bras, mon cher frère, comment aurais-tu pu prévoir une telle atrocité? Calme toi... Pour l'instant, il s'agit de te soigner. Et... Impa m'avait parlé d'une mystérieuse fée habitant les environs de la plaine. Cette fée a la cappacité de guérir tout voyageur. Seulement, pour cela, il doit pouvoir répondre à une énigme.
- Impa ne t’en a pas dit plus sur cette fée ? demanda Blue.
- Et bien, elle m'avait promis de me raconter toutes les informations mais depuis le temps, j'ai oublié de lui demander la suite...
- Bon, on a encore nos deux jambes. Alors allons demander à Impa plus d’informations ! dit Link.
- Tu as raison ! dit Blue et Geny en même temps."
Ils préparèrent leurs affaires, prenant quelques vivres pour le voyage à mener. Blue était terriblement fatigué, autant physiquement que moralement, en réalité, il ne croyait guère en cette fée et n'avait guère d'espoirs pour sa soeur. Il se sentait coupable d'avoir réunis son frère et ses soeurs. Il se remémorait sans cesse cette dernière vision de Ganondorf disparaissant dans l'horizon. De nombreux sentiments venaient alors s'interchoquer. Un profond sentiment de haine envers tout ce qu'ils ont subis, une incompréhension du surgissement de son père, et, une certaine tristesse, car à travers Ganondorf il voyait tout son passé et tous les souvenirs dont il avait tant souffert. Puis, s'efforçant à penser à autre chose, il demanda :
" Pourquoi personne ne sortait dans les rues le jour où je suis arrivé ?
- Depuis quelques temps, de nombreux monstres rôdent dans Hyrule, et les habitants de Cocorico ont eu beaucoup de problèmes avec ces horreurs. Ils se nourrissent de notre sang et se multiplient... En réalité, je suis un peu effrayé par eux, oui... Moi aussi."
Blue se souvint alors de la jeune Malon qu'il avait sauvé des griffes d'un monstre. Le voyage jusqu'à Cocorico dura quelques heures, ils n'échangèrent que certains regards, ne sachant que dire. Blue était plongé dans ses pensées, Geny ne pensait qu'à atteindre Cocorico et Link ne comprenait pas la réaction de son frère, il le trouvait même très lâche et n'avait aucune envie de le consoler. Blue perdait du sang à vue d'oeil et Geny s'empressa de hâter le pas des chevaux. Ils virent les portes de Cocorico en milieu d'après midi, l'ambiance était restée la même, personne n'était de sortie. Elle aida Blue à descendre de cheval et le hâta de rentrer dans la maison d'Impa. Elle ouvrit la porte avec énergie, et, Impa toute étonné de voir les trois demanda :
" Mais, que faites vous ici ? N'étiez vous pas censé voyager ?
- Impa, nous avons des problèmes... Dit Geny d'une voix calme mais suppliante.
- Entrez, entrez, racontez moi tout, et installes Blue sur le lit, il a l'air en piteux état..."
Blue put enfin relacher ses muscles et se reposer parmi les draps et leur odeur appaisantes, il en profita pour enlever sa tunique, tant la chaleur augmentait dans son corps.
" Impa, écoute tout, je sais que tout va te paraître invraisemblable mais il faut que tu nous crois. Hier soir à peine, alors que nous étions endormis dans le cabanon de Blue, un être a surgi. Il s'agissait. De notre père.
- De qui ? s'écria Impa.
- De notre père, il me semble qu'il se nomme Ganondorf... Oui c'est cela. Il paraissait fou, il nous menaçait, il nous disait que nous n'avions pas respecté les dernières paroles de notre mère. Il nous a torturé... Il a assomé Link, il m'a envoyé dans un monde de cauchemars et Blue... Il a porté de très violents coups à Blue que j'ai réussis à soigner mais, mais sa main, il lui a poignardé la main....
- J'ai remarqué... Mais... Ganondorf, faire cela à ses propres enfants...
- Tu connais donc Ganondorf ? Tu connais mon père ?
- Et bien... Je l'ai connu il y a très longtemps, il venait de temps en temps à Cocorico faire quelques courses spéciales et m'aider avec les poules mais, ce n'est pas le même homme que celui que tu viens de me décrire. De plus, je le croyais mort depuis de nombreuses années. Que veut dire tout cela... Et, et Like ? Qu'est-il advenu de Like ?
- Il l'a emmené avec elle.
- Comment ? Mais où ? Mais qu'allez vous faire maintenant ? S'affola t-elle.
- Calmes-toi Impa... Nous pensons aller chercher cette fameuse fée dont tu m'as parlé il y a très longtemps, la fée mystérieuse. Si elle est cappable de soigner toutes les blessures, je voudrais y emmener Blue.
- La fée mystérieuse... Murmura t-elle, et bien, elle se trouve dans une forêt très dense. Il ne s'agit pas de la forêt Kokiri, une autre, non loin de là. Mais... Depuis le temps j'ai appris que la fée était prisonnière, elle est gardé par deux personnes qui je pense ne doivent pas avoir les idées claires. Je ne sais rien d'autres, cela fait un moment que je ne suis pas allée lui rendre visite...
- Comment faire pour contrer ses deux personnes ? Sont elles si dangereuses ?
- Et bien, d'après quelques amis Sheikah, ils n'ont pas l'air commodes. Je te connais Geny, tu sais te défendre et très débrouillarde, mais tu es en même temps très fragile, j'ai bien trop peur qu'il t'arrive quoi que ce soit. Et étant donné que Blue est dans un sale état, je pense que je vais aller demander à quelques amis de venir vous aider.
- Peut-on les voir tout de suite ?
- Ils doivent être en train de prier, je vais leur demander de venir juste après. Ah oui, j'ai oublié un détail assez important, la forêt est souterraine, elle réside dans une sorte de cave. Je ne sais quel maléfice a pu créer cela, mais faites attention, les profondeurs ne sont pas chaleureuses."
Geny resta de marbre, elle imaginait deux monstres des abysses enfermant une pauvre fée au visage inquiet. Elle partit dans la cuisine chercher du thé qu'elle offrit à Link pour se reposer. Elle s'assit à côté de Blue, qui, prit par un sommeil de plomb n'avait pas bougé ni parlé depuis. Impa partit enfin à la recherche des quelques Sheikah. Geny et Link restèrent dans la maison, sans savoir ce qu'il fallait faire ni ce qu'il fallait dire. Ils attendait l'arrivé d'Impa, en soufflant dans leur tasse de thé pour la refroidir. Les minutes se déroulèrent d'une lenteur abominable, et Geny observait avec inquiétude son frère qui suait de douleur.
Soudain la porte d'entrée s'ouvrit et Impa apparu avec cinq autres Sheikah. Geny et Link se levèrent d'un geste bref et posèrent leur tasse dans les secondes qui suivirent.
" Je te présente cinq de mes amis. Ils ont accepté avec joie cette requête. Ils vont vous aider à trouver le chemin, ils seraient cappables de se tuer pour vous sauver. Et te sauver toi, Geny. Dit Impa en haussant la voix.
- Oh, merci beaucoup, merci... Dit Geny en tenant les mains d'Impa.
- Souviens toi qu'ils sont prêts à vous aider car ils te connaissent Geny, ils ne voudraient pas te retrouver en morceau. Murmura Impa à l'oreille de celle ci.
- Je vais aller réveiller Blue ! S'écria Link
- Oui c'est ça, va donc le réveiller, mais tache de ne pas le brusquer."
Link partit réveiller Blue, qui se leva péniblement. Le sang coulait encore de sa main et avait commencé à s'infecter. Il ne pouvait plus la bouger et sentait une douleur dans tout son bras droit. Un Sheikah, voyant la lutte vint porter Blue sur son dos. Et, après quelques au revoirs, ils partirent tous à dos de cheval. Ils traversèrent ainsi la plaine, sans dire un mot, mais Link, ne pouvant se taire d'avantage, dit :
"- Est-ce encore loin ?
- Personne ne le sait. Une forêt souterraine n'est pas si facile à trouver. Répondit un Sheikah sèchement.
- Mais, comme faites vous pour trouver cette fameuse forêt ? Demanda Geny.
- Nous écoutons chaque mouvements de nos chevaux. Chaque pas est pour nous un indice pour la trouver. Si un Sheikah entends un quelconque bruit au sol, nous nous arrêtons et vérifions qu'il n'y ai aucun passage. C'est pour cela qu'il faut se taire durant tout le voyage."
Soudain, un Sheikah indiqua un bruit qui venait de la terre. Il se plaqua contre le sol et écouta attentivement les profondeurs. Il se retourna vers un des de ses compagnons de route et hocha la tête. La forêt se trouvait juste en dessous de leurs pieds. Geny avait peine à y croire. Elle n'arrivait pas à concevoir qu'une forêt résidait sous leur corps. Un Sheikah pris une masse et commença à battre le sol; et, petit à petit ils pouvaient observer de la verdure sortir de la terre, le sol se brisait comme des morceaux de glace. Enfin, ils purent apercevoir un trou sombre. Link recula d'un pas, l'odeur et l'apparence de ce passage le dégoutait. Un des Sheikah plongea dedans d'une souplesse inimitable. Il atterit sur ses deux pieds et d'un geste de la main annonça aux autres que la voie était libre. Les Sheikah descendirent rapidement mais l'appréhension avait gagné Link et Blue. Ils n'osaient pas sauter dans un endroit si sombre et si étouffant. Geny les pris un par un et ils finirent tous par se rendre dans la forêt soutteraine. Les Sheikah ne furent pas étonnés ou effrayés de l'absence de lumière car ils appartenaient au peuple de l'ombre. Là, ils nageaient dans leur domaine, dans leur milieu, seuls Link et Blue semblaient effarés. Mais Blue gardait son sang froid et tentait de garder la tête haute, et malgré tout le sang qui continuait à couler, il continua la marche. Tous les bruits résonnaient, et chaques pas résonnants donnait l'impression qu'un être les suivait derrière, n'attendant que le bon moment pour donner un coup décisif. Pour les Sheikah, il ne s'agissait qu'un passage comme un autre, ils trouvaient le sentier trop facile à traverser; aucun piège, aucun danger, tout cela parraissait à leurs yeux beaucoup trop simple. Ils parvinrent à un point, où la lumière se refletait sur un mur. Ils suivirent la lumière comme s'il s'agissait d'un délivrement. Enfin, ils atteignirent le bout du chemin, laissant apparaître un grand autel, où deux êtres qui, immobiles comme des statues gardait prisonnière une fée immense derrière des barreaux ensorcelés.
" La fée ! Cria Link"
Ce cri résonna et personne ne réagit jusqu'à ce que les derniers résonnements s'évanouirent. Un Sheikah s'avança lentement face aux deux personnages. Ils avaient tous deux une chevelure rouge et longue, le teint pâle et des yeux sombres. Ils se tenaient les bras croisés et ne répondait à aucun mouvement. Le Sheikah les observa droit dans les yeux et demanda calmement :
" Que devons-nous faire ?
- Vous devez répondre... Dit une voix
- A une énigme... Dit une autre voix.
-... Je vous écoute... Dit le Sheikah avec hésitation.
- Quel est le fleuve qui, de sa source profonde approvisionne toutes les parcelles de terre ?"
Ils se regardèrent tous, se questionnant, ne pensant qu'à une seule réponse possible, tous pensaient au domaine Zora. Mais la question leur paraissait beaucoup trop simple, cela ne pouvait être les sources Zora. Cependant, un des Sheikah proposa tout de même la réponse. Les deux statues l'observèrent froidement, comme insatisfaits. Ils le prirent d'un geste brusque par le col de la chemise et le plaquèrent contre l'autel. Ils prirent chacun leur couteau sous les cris de Link et Geny. Les autres Sheikah se ruèrent sur les deux monstres pour leur arracher leurs armes mais ils ne pouvaient contrer une force telle que la leur. Et alors que dans la lutte et dans les cris, les deux couteaux allaient presque atteindre leur but, une voix au fond de la salle interromput le spectacle. Blue s'avança lentement et dit d'une voix à peine perceptible :
" Le fleuve qui, de sa source profonde approvisionne toutes les parcelles de terre est... Le sang. sa source profonde étant le coeur... Elle... Elle approvisionne toutes les parties d'un corps..."
Les deux monstres rangèrent leurs couteaux rapidement, et d'un large sourire accueillirent Blue, qui se noyait dans le sang et la transpiration. Ils l'observèrent avec satisfaction, carressant sa joues, ses cheveux, son corps.
" Toi qui fut assez sage. Dit une voix
- Toi qui a trouvé la réponse....Dit une autre voix.
- Nous te permettons de demander un voeux. Dirent-ils ensemble.
- Je... Je..."
Tous s'attendirent à entendre Blue demandant de retrouver sa main mais, sous l'étonnement de tous, il dit :
" Je veux que cette fée se libère de cette forêt et de cette prison..."
Un grand cris parcouru tous les murs, tous les sentiers, et d'une force inhumaine, la fée détruisit les barreaux et d'un rire résonnant pris tous les êtres avec elles hormis les deux monstres et les emmenèrent au dehors. La fée avait de longs cheveux roses et avait une taille surnaturelle. Ils furent tous sur la plaine d'Hyrule. Blue était à terre et d'une respiration halletante semblait déjà partir pour un autre monde. Geny se précipita sur son frère et le tint dans ses bras, comme si cette acte allait pouvoir changer sa destiné. La fée cependant, vint près de Blue, et approchant son nez au sien dit en souriant :
" Merci petit être..."
Soudain, une lueur bleue entoura la main de Blue et en moins de cinq secondes, il récupéra une main neuve. La fée, se dissipa dans l'air sous un rire. Blue se releva, observant sa main et ses amis. Il sourit et dit :
" Merci les amis, vous remercierez Impa de ma part... Il est temps... Oui il est temps pour nous d'aller chercher Like."

FIN DU CHAPITRE 3

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flying-creativity.lebonforum.com
Edjy
Moineau
Moineau
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 22
Localisation : Traverse Town

Talent Artistique
Talent Principal: Ecriture/Roleplay
Matériel utilisé: imagination et accessoirement un crayon

MessageSujet: Re: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    Sam 16 Fév - 14:46

Vraiment intéressant comme histoire. C'est une bonne idée d'imaginer que Link ait un lien de parenté avec Ganondorf Smile
Ton style est assez...simple. Mais on voit ta progression au fur et à mesure des chapitres ! Surtout continue à lire et écrire ! C'est comme ça que tu progresseras !
Il y a juste une tournure qui m'a quelque peu dérangée, chapitre deux : "Geny le fixa des yeux". Je ne pense pas que l'on puisse fixer quelqu'un autrement que par les yeux ^^" .
A part ça, rien à dire ! Continue ! C'est vraiment bien ! Smile J'ai hâte de lire la suite !

PS : Hypothèse : ce pourrait-il que Blue soit le Ganondorf que l'on connaisse par la suite ? Ou alors je me prends trop la tête... Raaaah ! Trop de suspence ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stalfoss
Admin Valet de Sherlock Holmes
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 22

Talent Artistique
Talent Principal: Dessin traditionnel
Matériel utilisé: Crayons de couleurs, peinture, feutres.

MessageSujet: Re: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    Ven 1 Mar - 11:57

et bien, on peut fixer des choses autrement que par les yeux aussi XD Je me vois mal dire juste, elle le fixa. Enfin ça se dit, enfin bref C:
Merci beaucoup, j'avais pas vu que tu avais commenté ^^
Et bien, il faut absolument que je me bouge d'écrire la suite xD


Chapitre 4- La foret d Humilyn - partie 1 -


Blue voulut immédiatement partir à la recherche de Like, il remercia les Sheikah qui retournèrent rapidement à Cocorico. Ils n'aimaient guère rester dans les plaines d'Hyrule, face au vide et sans ombre pour se cacher. Il prit son cheval mais avant de le monter, il se retourna vers Geny et Link.
" Je ne sais pas du tout où a pu aller Ganondorf...
- ... C'est vrai... Où loge-t-il ?... Questionna Geny.

- Il est allé vers le sud est... Mais où exactement... Murmura Blue.

- Peut être pourrions nous aller voir un marchand de cartes. Cela serait fort utile pour notre voyage.
- Où peut-on trouver ce genre de vendeurs ?
- Dans le bourg d'Hyrule, j'imagine..."
Blue eut un frisson à l'entente du mot " bourg". Il se rappela de son enfance, de ses après-midi passées avec son père, sa mère, sur la place du marché. Il se souvenait de tout. Il était effrayé par le fait même de prononcer le nom de ce grimoire à souvenir. L'idée d'y aller ne lui avait même pas traversé l'esprit depuis le début de son voyage. Il acquiessa péniblement, sans vraiment vouloir s'y rendre. Mais il se devait d'y aller et contrer ses terreurs. Blue et les autres se rendirent au bourg, toujours dans un calme que personne n'oserait déranger. Ils passèrent leur pont-levis et se trouvèrent rapidement dans le bourg, lieux où le commerce et la bonne ambiance régnait dans tous les coins de rues. Blue, Link et Geny n'étaient pas habitués à l'ambiance de foule et se sentirent vite opressés. Ils marchèrent sans vraiment savoir où se rendre, ils observèrent les habitants, certains criaient pour quelques grammes de poudre de Grac ( une plante aux effets thérapeutiques très rare ) trop chèrs, d'autres jouaient de la musique en chantant des proses et espérant recevoir quelques sous pour manger le soir même. Tous les genres se mélangeaient, soudain, Link tira le bout de la chemise de Blue pour montrer un vieil homme habillé en vert pas très attirant. Il tenait en sa main droite et dans son sac, pleins de papiers qui semblaient être des cartes. Ils s'approchèrent de celui ci qui cria plus fort encore :
- Des cartes mes chers ! Approchez ! Aujourd'hui, je fais une offre spéciale ! Une carte à moitié prix, 500 rubis ! 500 !
- Bonjour monsieur... Pourrais-je avoir un renseignement, s'adressa Blue à l'homme étrange.
- Oui ? Enfin un client ! Vous êtes donc intéressé par mes cartes ? 500 rubis ! 500, ce n'est pas très cher, avouez le !

- Et bien... Je ne pense pas avoir cette somme sur moi... Vous ne pourriez pas baisser le prix ne serait-ce que de... 300 rubis ?
- Mais vous êtes dingue ! S'écria le vieil homme, vous ne pensez quand même pas que je vais vous vendre une de mes cartes à 200 rubis alors que je les ai faites à la main ! Vous ne vous rendez pas compte des heures de travail qu'il y a sur ces petits morceaux de papier !
- Nous... Nous sommes des voyageurs un peu perdus et nous sommes vraiment dans une mauvaise situation... Rétorqua Geny.
- Hm... Des voyageurs dites vous ? Et que comptez vous entamer comme voyage ? Vous voulez grimper au pic de la montagne de l'autre côté de Cocorico ? Aller voir ces sauvageonnes de Gerudo ? Dit-il en se moquant.

- Les Gerudos ne sont pas des sauvages... Répondit Blue d'un ton calme et froid.
- Vous attachez de l'importance aux Gerudos ? Demanda celui ci.
- Ma soeur a vécu chez les Gerudos, elle y vivait très bien jusqu'à ce que je l'ai emmené avec moi retrouver Geny et Link...
- Mais... Attendez une seconde que je vous regarde de plus près... Vous... Toi, tu viens du domaine Zora ?

- Et bien... Oui... Mais comment ?

- Et elle de Cocorico, l'autre de la forêt Kokiri. Votre soeur de la vallée Gerudo... Cela ne se peut ! S'écria-t-il.
- Mais racontez nous ! Que vous arrive-t-il enfin ?!

- Vous êtes les enfants de Ganondorf Dragmire !

- C'est... C'est exact... Répondit Blue, ébahi par cette annonce.
- Je... Je ne pensais pas que vous alliez un jour vous réunir...

- Mais comment connaissez vous notre histoire ?! S'écria Geny.

- Je connaissais votre père... Depuis l'horreur qui est survenu au bourg il y a dix années de cela... J'ai suivi votre père, sans qu'il s'en rende compte. Je sais tout ce qui lui est arrivé depuis ce jour...

- Vous connaissez les causes de ce délire qui s'est emparé de lui ?
- Oui... On peut dire... Si vous l'aviez vu... Vous aurez vite compris pourquoi il est tel qu'il est aujourd'hui... C'est une triste histoire...
- Pourrais-tu nous raconter ce qui lui est arrivé ? S'il te plait...

- Bien sûr... Suivez moi, nous allons parler de ça autour d'un verre...

- Au fait... Comment te nommes tu? Demanda Blue.
- Je me nomme Tingle. Inutile de me donner vos noms, je les connais déjà."
Ils suivirent Tingle à une taverne où ils s’assirent autour d'une table pour apprendre plus d'éléments sur la vie de leur père.
" Voilà... Commença Tingle... Tout commença comme ceci...
Après avoir quitté Like…
- Je n’ai plus rien… Je n’ai que d'horribles souvenirs qui courent derrière moi, et dans mes pensées…Mes divinités... Que m'arrive t-il... Je me sens... tellement... Tellement... Ah... Catrina... Catrina...  QUE POURRAIS-JE FAIRE ?! CATRINA… AIDE MOI !… Mais que dis-je… Elle est morte…Ses cheveux semblent pourtant me caresser la joue... Je les sens, oui, sa douceur, son parfum... Je vois son sourire, je l'entends... Que tu es belle ma chérie... Que tu es belle... J'aimerais passer le reste de ma vie avec toi... Oui... NON ! ELLE EST MORTE, ELLE EST MORTE, ELLE EST MORTE !  Cria Ganondorf en pleurant, en marchant, sans équilibre, sa folie le guettait déjà à cet instant précis. Il semblait perdu entre ses rêves et la réalité. La réalité qu'il voulait d'ailleurs nier. Il erra de nombreux jours sans savoir où il se dirigeait. Il n'avait aucun but, il ne mangeait pas, il ne buvait pas, il semblait déjà mort, une coquille vide. Il ne restait que la carapace, son corps, un corps dans lequel il était enfermé. Mais, une dernière lueur s'alluma en son être, et avant que la mort vienne le libérer complètement de ses tourments, il trouva en lui la force de se relever et de trouver une direction, un but. Car oui c'était la seule chose qui lui manquait, un but. Il marcha, marcha et fini par se trouver dans une forêt. Une vieille forêt suivie d'un marais. Cette forêt qui aurait effrayé n'importe quel individu ne l'avait nullement affecté. Il s'y rendit, sans penser une seconde à tous les maléfices qui pouvaient s'y trouver. Pour lui, le pire maléfice avait été le vol, le vol de la vie de sa femme. A chaque pas depuis l'entrée dans la forêt, son souffle s'amenuisait. Il fini par suffoquer. L'air était irrespirable. Il tomba seul, dans la brume entre les arbres qui semblaient s'amuser de sa situation. Quelques heures plus tard, Ganondorf se réveilla, dans un lit aux draps pourpres et aux bords brodés de fils d'or. Une dame vint s'approcher de Ganondorf et lui fit part de son plus grand sourire.
" Où suis-je ? Demanda Ganondorf ?

- Dans ma demeure...
- Que m'est-il arrivé?

- Tu es tombé, tu a failli mourir. Cette forêt est dangereuse, tout le monde le sait. Il fallait vraiment être courageux pour y rentrer seul...
- Ce n'est pas du courage...
- En plus, tu es humble, parfaitement comme ta mère t'avais décrite. Ah... Parfait... Tu me plais... Tu es parfait.
- Mais qui êtes vous ?
- Je me nomme Mylthi. Tu n'as pas à avoir peur de moi... Je ne te veux que du bien...

- Vous connaissiez ma mère ?
- Oui, nous étions de vieilles amies elle et moi. Enfin... Collègues de travail. Nous arrivions à trouver de très bons plans pour le vol de rubis...
- Je ne suis pas venu ici pour vous trouver...

- C'est bien dommage. Et si... Ton but se transformait ? Tu peux rester autant de temps que tu veux... Je pourrais te servir de compagnie et vice versa.
- Ne m'approchez pas sorcière.

- Sorcière ! SORCIERE ! Ricanna celle ci d'une voix peu attrayante. Tout le monde me nomme sorcière... Je ne suis... Que celle qu'une pauvre femme, seule qui a perdu son rang de majesté... Je suis la majesté de cette forêt, la vraie ! Si seulement cet arbre maudis ne m'avait pas battu...

- De quoi parlez vous ?
- De rien, de rien... Restons en là... Tu es donc le chef des Gerudo...

- Comment le savez vous ? Non... Je ne... Je ne suis plus le chef de toutes manières, je ne suis qu'un simple homme égaré qui ferait mieux de sortir d'ici tout de suite.
- Oh... Mais reste, reste... Je voudrais tellement que tu partages quelques moments avec moi... Dit elle d'une voix sensuelle en rapprochant sa tête de celui ci.
- Ne vous approchez pas de moi! Cria Ganondorf.
- Oh... Viril, viril...
- Laissez moi en paix... J'ai... J'ai déjà tant perdu...

- Qu'a-tu perdu Ganondorf ?

- Ma... Ma femme...

- Oh... Ricanna t-elle. Une femme est vite remplacée par une autre femme !"
A ces mots, Ganondorf se jeta sur la vile sorcière qui se trouva à terre et étranglée sous les bras féroces de Ganondorf. Ses yeux changeaint de couleurs. Une lueur rouge apparu, Mylthi fut prise de panique. Elle ne pouvait pas crier, ni même appeler au secours. Elle ne parvenait pas à se dégager du monstre qui lui faisait face. Le monstre en question se mit à pleurer. Ses yeux retrouvirent sa couleur habituelle et il dit sous un raillement terrible :
" Aucune femme ne pourra remplacer ma Catrina..."
Mylthi resta de marbre à cette révélation et se tut. Ganondorf la lacha et partit de la maison en l'abandonnant. Elle le ratrappa et lui adressa une plante à inhaler pour ne plus être asphixié par l'air ambiant de la forêt.
" Je suis désolée pour cet affront Ganondorf... Je suis seule depuis si longtemps... Je te laisse seul, mais si un jour tu as besoin de moi, tu peux venir quand tu le souhaites...
- Merci... Répondit-il."
Puis, il partit. Il réussit à traverser les marais et se trouva enfin devant un énorme château, flou à cause du brouillard qui s’étendait à ses pieds. Ce château avait une mauvaise réputation, une rumeur disait que ce château était habité il y a fort longtemps par des rois, et qu’ils furent tous assassinés dans leur lits un soir par les spectres des femmes qu'ils avaient fait tuer.. Depuis, plus personne voulut se diriger ni habiter dans cette demeure. Ganondorf entra dans le château après avoir gravit près de deux cents marches. Tout était sombre, il n'y avait plus de bougies à allumer, aucune lumière ne parvenait dans les pièces. Tout semblait obscure comme l'esprit de Ganondorf. Il observa tous les murs qui semblaient êtres tachés de sang, et d’anciennes inscriptions, mais cela ne le choqua gère. Il avança sans penser. Il marcha, marcha jusqu’à arriver dans le grenier du château. C’était un tout petit espace, nombreux portraits peint étaient accrochés sur les murs. Puis il s’assit. Il regarda les portraits. Ses yeux ne bougeaient pas. Il ne clignait des yeux que très rarement, il était absorbé par ces visages qui semblaient le dévisager. Il resta ainsi de nombreuses années, en ayant comme seule activité, le fait de regarder ces tableaux, à force, ce n'était pas les tableaux qui le dévisageaient mais lui qui dévisageait les tableaux. Sauf que contrairement à lui, les tableaux eux ne pouvaient pas s'enfuir. A force, les portraits semblaient prendre vie. Personne aurait pu dire à ces moments là à quoi pensait Ganondorf. Soudain, au bout de trois ans, il arrêta de regarder les tableaux et se mit à pleurer tous les jours, tous les jours, sans relache jusqu'à ce qu'aucune goutte ne puisse couler d'avantage. Il se vidait de toute l'eau qui composait son corps et il buvait à nouveau pour pouvoir continuer à pleurer. Un autre jour, il arracha tous les tableaux et les jeta par la fenêtre, il sortit enfin pour les brûler. Il se sentit alors de plus en plus seul. Et enfin, il se rappela de la promesse qu'avait demandé Catrina à Blue. Le fait que les enfants ne devraient jamais se réunir. Ganondorf sortit alors de sa maison et passa ses dernières années à épier ses enfants.
- Voilà ce qui s'est en parti produit.
- Ceci... Ceci expliquerait sa folie ?

- Je crois que cette ambiance de solitude durant autant d'année a fortifié sa folie... Enfin... Je vous donne cette carte, la carte de tout le royaume. Cela vous servira à vous repérer. Je pense que maintenant vous pouvez tenter de le retrouver. Mais faites attention, les contrées que Ganondorf a visité ne sont vraiment pas recommandées.

- Il a surement dû aller à son château. Où irait-il sinon ? Murmura Blue. Tingle, vient avec nous !

- Comment ?
- Vient avec nous ! Je voudrais que tu nous accompagnes jusque là. Tu es beaucoup plus au courrant que nous, tu as déjà vu ces contrées, tu les a visitées, seul, alors, s'il te plait, suis nous !

- Et bien... Ma foi... Je veux bien... Si les déesses pensent que c'est juste...

- Merci, merci... Venez, vite. Il faut vite s'y rendre !"
Ils prirent tous leur montures et partirent en direction de la forêt. Tingle fut assez surpris de la rapidité de la décision de Blue, il comprit que l'amour qu'avait cet homme pour sa soeur était bien plus grande que ce qu'il n'avait imaginé. Il sentit l'air caresser ses oreilles, ses cheveux, il vit dans les yeux de Blue une certaine détermination. Comme si l'histoire qu'il venait de raconter avait prouvé quelque chose. En effet, Blue se retourna et dit en s'adressant à Tingle :
" Merci mon ami d'avoir raconté cette histoire... Merci... Je savais que mon père n'étais pas mauvais de nature... Je le savais"
Blue avait retrouvé un certain espoir, peut être l'espoir de pouvoir revivre avec son père, de régler tous ces problèmes, de le ramener à la raison, de pouvoir passer de bons moments et retrouver l'ambiance qui régnait dans leur maison, il y a maintenant dix années. Tingle baissa la tête, son regard s'attrista. Il n'avait aucun espoir quant à un destin meilleur pour Ganondorf. Une journée s'écoula à dos du cheval, ils arrivèrent enfin face à une grande forêt sombre et lugubre.
" Voici enfin, la forêt d’Humilyn…" Dit Tingle.

Fin de la partie - 1 - de
la foret d Humilyn

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Stalfoss le Lun 19 Aoû - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flying-creativity.lebonforum.com
Edjy
Moineau
Moineau
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 22
Localisation : Traverse Town

Talent Artistique
Talent Principal: Ecriture/Roleplay
Matériel utilisé: imagination et accessoirement un crayon

MessageSujet: Re: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    Mar 30 Avr - 23:40

L'histoire se poursuit, c'est pas mal Smile Juste une remarque ! "Elle ne savait pas crier ni appeler au secours pour se dégager du monstre auquel elle devait faire face."
Cette phrase ne va pas. Essaye de la scinder en deux peut-être. Et change le verbe, on ne peut pas ne pas savoir crier ou appeler au secours.
Tu pourrais essayer un truc du genre : "Elle ne pouvait pas crier, ni même appeler au secours. Elle ne parvenait pas à se dégager du monstre qui lui faisait face" Bon, c'est pas terrible, mais ça te donne une idée !
Sinon c'est bien ! Continue ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stalfoss
Admin Valet de Sherlock Holmes
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 22

Talent Artistique
Talent Principal: Dessin traditionnel
Matériel utilisé: Crayons de couleurs, peinture, feutres.

MessageSujet: Re: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    Lun 19 Aoû - 11:08

Ah oui je vois Smile Merci pour le conseil je vais essayer d'y remédier ^^
Ca fait un moment que j'ai pas mis à jour donc j'en profite ^^:


Chapitre 4- La foret d'Humilyn - partie 2-



Ils pénètrèrent dans une forêt, sombre et peu rassurante. Les arbres semblaient mort et une atmosphère pesante régnait. Un brouillard épais avait prit part dans la terreur qu'inspirait la forêt, les feuilles tombaient et rasaient le sol pour certaines; ils marchaient mais ils ne savaient pas quel était la destination. Ils marchèrent très loin dans la forêt, mais à chaque pas, le sommeil les frappait d'avantage. Ils finirent par tomber à terre, plus évanoui qu'endormi.
Quelques heures plus tard, Blue reprit connaissance dans un lieu sombre, éclairé par la lueur de quelques chandelles. Il vit des barreaux près de son visage, il se rendit compte qu'il était en fermé dans une cage, suspendue au mur. Il se retourna brutalement et vit Geny et Link, à côté, encore évanouis. Il entendit des bruits de pas qui s'approchaient petit à petit. Il crut voir trois elfs. Ils intimidaient du regard et semblaient toucher le plafond par leur grandeur. Enfin, l'un d'entre eux dit :
" Il faut prévenir Madame que l'un d'eux s'est réveillé."
Il ne comprit pas tout de suite de quoi il s'agissait, de qui ils parlaient? Les trois elfs partirent quelques secondes après, en aucun cas ils ne voulaient s'approcher des prisonniers. Blue s'empressa de réveiller Geny et Link :
" Réveillez vous !
- Que... Blue ? Murmura Geny
- Réveilles-toi, nous sommes prisonniers, d'une femme à ce que j'ai cru comprendre...
- Je ne comprends rien, prisonniers ? Mais qu'est ce que tu... Ah ! Des barreaux ! Des barreaux ! Nous sommes prisonniers !
- C'est ce que j'essaye de te faire comprendre depuis tout à l'heure.
- ... Mais, où sommes nous exactement. ?
- Nous étions dans la forêt d'Humylin, je pense que nous y sommes encore... Nous n'avons pas fait attention...
- Mais où est Tingle ?... Demanda-t-elle.
- Bonne question... Ils ont surement dû l'enfermer plus loin... Tingle est déjà venu ici...
- Comment ça ?
- C'est l'antre dans lequel notre père est allé, après que notre mère fut décédé.... Mylthi... Murmura t-il.
- Qui ?
- Non rien... Chut, des gardes arrivent..."
Quatre gardes vinrent prendre Blue, Geny et Link de leur cage, les emmenant dans une salle beaucoup plus grande. Une chaleur épouvantable régnait dans cette grande salle où, au fond, une femme au grand manteau de fourure était couchée, sur un grand divan, décoré de fils argentés. Elle fumait des feuilles étranges. La fumée qu'elle dégageait par sa bouche formait de multiples couleurs et des images en tous genre. Elle s'approcha alors des prisonniers, lentement, et dit d'une voix forte et sombre :
" Voilà donc mes trois prisonniers... Blue... Bonjour, je ne croiyais pas pouvoir te voir en vrai un jour... Dit-elle
- ... Vous connaissez mon nom...
- Et comment ! Je t'ai vu maintes fois dans mes rêves et toi aussi, tu as pu m'observer dans des cauchemars. Nous nous sommes déjà rencontrés, mon cher Blue.
- ... Balivernes... Murmura t-il.
- Blue! Blue ! Voyons ! Cria t-elle en levant les bras aux ciel, tu sais aussi bien que moi, que tu serais mort maintenant sans ma présence. Car... Dans cette forêt, tu n'aurais pas survécu, n'est ce pas ? Tu n'aurais pas survécu à cette chaleur, tu serais mort, ton corps aurait fondu comme de la glace. Car ton corps est de la glace, n'est ce pas Blue ? Laisse moi donc toucher ton corps si froid, encore une fois, comme dans tes cauchemars...
- Jamais ! Cria-t-il en se débatant.
- Blue, qu'est ce qu'elle raconte ? Depuis quand ton corps est comme ça ? Demanda Geny.
- Depuis que je suis tout petit Geny... Mais ne fais pas attention à ce qu'elle dit, mais à ce qu'elle pourrait faire...
- Blue a raison ! Mettez donc cette fille et ce gosse en cage ! C'est tout ce qu'ils méritent ! Cria la femme.
- Non ! Mylthi... Arrêtes...
- Mon nom te reviens en mémoire ! Que tu es mignon, allez, mettez moi ces deux là en cage, la cage du deuxième étage...
- Du deuxième étage ! s'écria un garde.
- Cela te déranges ? Veux tu y aller à leur place très cher ?
- Non madame... Non...
- Alors exécution !
- Tu me le paiera Mylthi ! Cria Blue."
Soudain, Mylthi s'approcha de Blue, en ricannant du fond de sa gorge. Elle fuma et recracha la fumée au visage de Blue. Elle frotta sa main sur la joue de celui ci et descendit sur son cou, puis sur son torse. Elle enleva délicatement le haut de la tunique de Blue qui dévoila un torse très pâle et glacial.
" Magnifique, magnifique ! Murmura celle ci.
- Arrêtes ça...
- Tu m'amuses... Mon grand, tu m'amuses..."
Elle emmena Blue sur son divan, et se coucha sur celui-ci qui continuait à se débatre. Elle lui dit à l'oreille :
" J'adore ton corps Blue... Tu me refroidis mais tu me réchauffes en même temps... Il ne me reste plus qu'à t'enlever les vêtements du dessous...
- Non ! Arrêtes, Mylthi, ne fais pas ça, je t'en supplie ! Ton corps... Ton corps risque de me tuer...
- Je te brûlerai alors !"
Pendant ce temps, dans la cage du deuxième étage, Geny et Link suffoquaient de la chaleur qui régnait. Ils transpiraient à flot et semblaient ivres par la chaleur. Mais Geny réussit à sortir quelques mots de sa bouche :
" Je me demande... Ce que Blue est en train d'endurer...
- Tu crois que c'est pire que nous ? .... Demanda Link.
-.... Surement..."
Ils entendirent les cris de Blue résonner dans les couloirs. Geny eut des frissons même dans cette chaleur insupportable. Elle se pencha au sol pour mieux entendre. Elle essaya de faire un lien avec ce que Blue lui avait dit quelques minutes plus tôt. Elle entendit quelques paroles et dit en se retournant :
" Blue est en danger...
- Que lui arrive-t-il ?!
- C'est cette femme... Si Blue a effectivement un corps de glace, elle le torture par la chaleur...
- Comment ?
- Il ne va pas tenir longtemps si elle continue...
- Il peut en mourir !? S'écria Link
- Je pense..."
Une vingtaine de minutes plus tard, des gardent emmenèrent Blue dans la même cage que celle de Geny. Il semblait mourant, et était plus pâle que ce qu'il n'était déjà. Ses yeux étaient sombre et il semblait avoir perdu toute énergie. Geny se rapprocha de lui lentement, lui tint la main et cria :
" Blue ! Répond !
- ...Ge... Geny... Expira celui ci avec peine.
- Il est vivant ! Cria Link.
- Plus pour longtemps si on le laisse dans une température telle que celle d'ici. Il faut lui faire manger quelque chose de froid tout de suite ! Mais comment faire...
- Regarde... Il n'y a aucun garde, c'est peine perdu Geny... Dit Link.
- Bien, alors de l'eau... Tu as une gourde ?
- Oui j'en ai une.. .Mais il ne reste plus beaucoup d'eau.
- Passes la moi !" Dit elle en arrachant des mains la gourde.
Elle lui fit boire l'eau, bien que la chaleur l'ai rendu un peu tiède. Il demeura évanoui durant une heures, et commença à reprendre connaissance petit à petit. Geny était essoufflée par la chaleur et Link s'était endormi. Soudain, Blue se réveilla, la sueur au cou, les cheveux mouillés par la transpiration.
"Que s'est il passé ? Cria -t-il.
- Blue ! S'étonna Geny en réveillant Link.
- Qu'y-a-t-il ?
- J'ai bien cru que tu allais mourir Blue ! Tu as eu une fièvre atroce ! Dit Geny.
- Je vais mieux... Du moins je le pense...
- Qu'est-ce que cette sorcière t'as fait Blue ? Demanda Link.
- Sorcière ? ... Ah... Oui... Mylthi... C'est bien elle...
- Qui est Mylthi ?
- La reine Zora m'avait raconté un jour qu'une elfe habitait dans la forêt d'Humilyn. Ca m'était complètement sorti de la tête... Mylthi garde cette forêt depuis bien longtemps... Elle est l'ennemi des Zora car contrairement à nous, elle peut augmenter sa température, ce qui est très dangereux pour nous... Comme j'ai un corps de Zora, elle a failli me tuer. C'est comme si quelqu'un vous mettait dans de l'huile bouillante... Elle m'a mit nu expèrs pour que la chaleur intègre bien mon corps...
- Mais enfin... Rétorqua Geny... Pourquoi vouloir te faire du mal ? Tu la connais de nom mais vous ne vous connaissez pas vraiment .
- Et bien... Je ne sais pas... Peut être que je ne m'en souviens pas mais... Je pense qu'elle a un lien avec mon père, elle doit être au courant de notre existance... Le fait que nous sommes les enfants de Ganondorf.
- ... Cela n'explique toujours pas son comportement... M'enfin... Blue, il faut te trouver des vêtements... Tu ne peux pas rester nu.
- C'est vrai il te faut des habits ! Acquiessa Link.
- Où voulez vous que j'en trouve ? Demanda Blue.
- Geny peut terrasser un garde avec son charme ! Dit Link.
- Comment ? Dit Geny interloquée. Mais c'est insensé ! Et où trouvez vous que j'ai du charme ?!
- Alors... Murmura Blue, attires juste son attention, je vais me servir de la ceinture de Link l'etouffer quelques minutes, le temps qu'il s'évanouisse, il faudra que tu lui attrapes les clefs.
- Je pense pouvoir le faire...Dit Geny."
Geny attira le garde en sifflant. Elle lui fit un discours sur son état de santé dans cette cage, de la température trop élevée, et de la pitié que devrait ressentir le garde en les voyant souffrir. Celui ci, déploya un rire phénoménal en entendant Geny ce qui laissa le temps à Blue de passer ses mains entre les barreaux et l'étouffer sous la ceinture. Geny s'empressa de prendre les clefs, d'ouvrir la porte et d'assomer le garde. Blue prit juste le pantalon de celui ci car il pensait retrouver ses vêtements une fois arrivée dans la salle où régnait Mylthi. Ils descendirent l'étage avec la plus haute discrétion et entrèrent dans la salle en question. Mylthi était sur son trône et dévorait une aile de poulet. Elle jeta la carcasse et sourit à nouveau face à ses prisonniers. Elle s'avança avec une sûreté qui dégageait une grande arrogance. Blue s'avança de quelques pas en grognant :
" Je vais la tuer !"
Geny l'empecha d'aller plus loin et le regarda droit dans les yeux :
" Blue... Si tu y vas, c'est la mort assuré...
- Mais cette femme a voulu me tuer !
- Alors laisse moi te venger.
- Toi ?
- Ne penses pas que tu es le seul à pouvoir se battre. Je sais aussi me défendre."
Blue resta interloqué et ne put réagir. Il observa Geny sortir un couteau de sa poche du dos. Elle cacha la lame, en prenant la garde dans la paume de sa main et laissant le fer glisser au long de son bras jusqu'à son coude. Elle s'avança sans dire un mot. La sorcière ne put s'empêcher de dire quelques phrases :
" Que me veux tu gamine ?
- Quelque chose qui ne devrait pas te plaire...
- Ah bon ... Tu espères peut être me battre ?
- ... Je ne l'espère pas. J'en suis persuadée. "
Geny commença à tourner autour de la femme diabolique en cherchant un point faible, mais elle semblait avoir les yeux partout. Mylthi prit une arme, il s'agissait aussi d'un couteau. C'était un combat égal et seules la rapidité et la technique pouvait décider du vainqueur. Le combat commença, Mylthi frappa quelques coups dans les airs sans toucher Geny qui se déplaçait très rapidement, tel les Sheikah. La sorcière, prise d'une rage féroce, tenta de la toucher avec ses poings mais n'y parvenait toujours pas. Geny profita de l'essoufflement de son adversaire. Elle commença ainsi à attaquer Mylthi. Elle la toucha plusieurs fois, aux jambes, au corps, et tenta de l'achever en frappant au cou mais un hurlement retentit.
" Arrête !!! Cria-t-elle.
- Tu as failli tuer mon frère et tu voudrais que je te sauves la vie ?! Hurla Geny en l'empoignant.
- Mais... N'as-tu point pitié d'une faible ?
- Tu ments ! Et quand j'aurai le dos tourné tu me tueras !
- Mais il y a une explication à tout...
- Il n'y a aucune explication possible ! Rétorqua Geny en levant sa lame au ciel.
- Attends Geny ! Cria Blue. Il arrêta son coup, et observa Mylthi, expliques nous Mylthi pourquoi tu as fais tout cela ?
- ... Blue... Votre père... Votre père est passé par ici... Vous le savez...
- Oui et ?
- C'est un homme malheureux... Quand je l'ai vu avec sa fille j'ai compris qu'il s'était passé quelque chose. Ganondorf... Je ne voulais pas que vous le dérangiez...
- Comment ? Et tu nous a bloqué ici dans l'espoir que nous viendront pas le déranger ?! Hurla Blue.
- Blue... Ton père ne t'as jamais parlé de moi ?
- Si... Mais vaguement. Mais qui es-tu donc par rapport à mon père?
- J'étais sa promise...
- Comment ?
- J'était censé me marrier avec le jeune chef des Gerudo... Jusqu'à ce qu'une jeune femme vienne me le dérober...
- Cette jeune femme... Il s'agit de notre mère ? Demanda Geny.
- Oui... Je ne l'ai jamais accepté au fond de moi...
- Mais Mylthi... Notre père ne t'aurais jamais pardonné que tu nous tue.
- Vous ne le connaissez même pas... Que pensez vous qu'il est devenu?
-... Il faut absolument rejoindre Like... Murmura Blue.
- Attendez... Pour me faire pardonner... Accepteriez vous mon aide?... Demanda Mylthi.
- C'est possible... Dit Geny.
- Vous allez vous diriger dans un endroit dangereux. Les marais... Vous ne vous rendez pas compte de la dangerosité de ce lieu..
- Mylthi, dit nous comment traverser ce marais. Demanda Blue.
- Je vous donne ma fée, elle vous guidera jusqu'au château de Ganondorf...
- Ganondorf est déjà passé par ici ? Demanda Tingle
- Tingle ! Cria Blue, mais où étais-tu donc passé ?
- J'ai réussis à me libérer. Seul car personne ne m'a aidé. J'ai ouie dire que Ganondorf était déjà passé par là ?
- Oui... Répondit Mylthi. Et avec sa fille, aux longs cheveux roux... Il m'a demandé de la soigné. Je l'ai fait.
- Elle était blessée ?
- Elle avait une blessure au ventre.
- C'est vrai.. Ganondorf lui avait mit un coup de coude...
- Ca explique pourquoi elle saignait... Dit Mylthi, l'amure du coude de Ganondorf a des piques dans lesquels il y a un poison qui endort. C'est un poison très puissant et qui fait très mal. Comme le venin d'un serpent.
- Mais qu'a-t-il en tête... Dit Link.
- Ce que personne a dans sa tête. Répondit-elle"
Blue était déjà en direction de la sortie pour aller chercher sa soeur mais Mylthi l'arrêta. Elle lui donna la tunique Blue que sa mère lui avait cousu. Il observa Mylthi droit dans les yeux, il comprit que cette femme avait surement beaucoup souffert dans le passé. Geny, Link et Tingle le rejoignirent. Link portait dans son bocal la fée de Mylthi. Ils avançèrent par un chemin que Mylthi leur dit de prendre et après une heures, Link tira le bras de Blue et dit :
" Regardez un peu ces marais...


Fin de la deuxieme partie du chapitre 4

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flying-creativity.lebonforum.com
Silver1fr
Péruche
Péruche
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 21
Localisation : Ardèche

Talent Artistique
Talent Principal: Dessin Traditionnel
Matériel utilisé: Crayons aquarelle, stylo encre de chine 0.5, 0.9, 0.1 mm

MessageSujet: Re: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    Lun 19 Aoû - 11:48

Ce chapitre un peu plus court est vraiment pas mal! Cette fic est réellement intéressante! Link enfant de Ganondorf c'est incroyable x) C'est dommage qu'on perde un peu Link dans l'histoire, qu'il ne soit pas "unique" et un peu plus mit en avant, mais je trouve que ça peut être bien, ou comme dans le manga "l'accompagnateur" à une réelle présence tout le long et avance avec Link. Je pense surtout à Navy qui ne fait qu'aider le joueur dans le jeu et qui n'a pas vraiment de personnalité x)
hâte de lire la suite en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stalfoss
Admin Valet de Sherlock Holmes
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 22

Talent Artistique
Talent Principal: Dessin traditionnel
Matériel utilisé: Crayons de couleurs, peinture, feutres.

MessageSujet: Re: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    Sam 24 Aoû - 18:18

Merci pour ce commentaire ! Ca me fait plaisir ^^
C'est vrai que Link ne joue pas vraiment un rôle majeur dans l'histoire, car au départ je me base plutôt sur l'histoire de Ganondorf. Mais je veux en quelque sorte expliquer le lien, mais bon il y a encore plein de chapitres alors j'ai pas fini d'en raconter XD

Chapitre 5- Les marais


Link restait ébahit devant le marais, et écoeuré à la fois, car l'odeur qui s'en dégageait ne rappelait que celle des cadavres en décomposition. Blue s'avança de quelques pas et observa l'eau. Il ne pouvait voir le fond et ne pouvait juger de la profondeur. Il observa Tingle qui ne semblait pas dépaysé depuis la dernière fois qu'il était passé dans ces lieux. Link effrayé et paniqué, sortit la fée avec une précipitation qui ressortait quelques traits d'hésitation. La fée vola dans les airs, mais ne reconnaissant pas son maître, s'en alla en direction de la forêt, au loin à une vitesse à peine croyable. Link, doubla en panique et comprit qu'il venait de faire une erreur. Blue se retourna vers son frère et vit avec stupéfaction que la fée n'était plus à sa place. Il observa son frère droit dans les yeux et lui demanda avec une certaine agressivité :
" Où est la fée ?
- J'ai ouvert le bocal et elle s'est enfuie !
- C'est normal crétin ! Toi qui es un être de la forêt tu ne sais même pas qu'une fée ne répond qu'à un maître ? Nous voilà perdu ! Merci ! Merci !
- Oh, Blue calmes toi donc... Rétorqua Geny en consolant son petit frère, ce n'est pas en se fâchant que la situation va s'améliorer. De plus, Tingle a déjà prit ce chemin, j'en suis sûr qu'il pourra de nouveau trouver le chemin. N'est-ce pas ?
- C'est possible... Répondit Tingle dubitatif."
C'est ainsi que Tingle commença à marcher à travers les points d'eaux, la mousse gluante et d'autres insectes volants. Les frères et soeur suivaient le petit homme avec une certaine inquiétude en regardant les lieux. Tingle semblait se souvenir petit à petit de la route qu'il avait mené autrefois. L'atmosphère et la chaleur devenait étouffante et la fatigue s'imprégnait de leur être et les rendait de mauvaise humeur. Ils marchèrent ainsi, une journée entière, sans manger, se laissant guider par une lueur d'espoir de retrouver leur soeur en bonne santé. Tingle quant avait du mal à persévérer dans la marche. Il finit en fin de soirée par s'écrouler de fatigue. Ses jambes ne le retenait plus. Blue réussit à le rattraper et comprit que le guide ne pourrait plus continuer à lui seul. Il le prit sur son dos et décida alors de trouver un abris pour le soir. Cependant, les marais n'offraient aucun toit naturel. Il laissa alors Geny, Tingle et Link dans un même endroit et se chargea à lui tout seul de chercher du bois pour créer une petite cabane, le temps d'une nuit. Tingle s'était endormi sur les genoux de Geny, Link ne tarda pas à le rejoindre. Elle n'osa les déranger et attendit avec patience son frère. Elle le vit exécuter plusieurs allers-retours. Enfin, il finit par attacher les bouts de bois entre eux à l'aide de plusieurs liens qui tenaient plus ou moins bien. La cabane fut prête avant la tombée de la nuit. Le crépuscule était apparut, ils décidèrent de placer Tingle dans la cabane et firent un petit feu. Ils firent une soupe avec ce qui leur restait de vivres. Ils mangèrent à la lueur du feu, on n'entendait que les couverts en bois frotter le bol. Soudain, Link se mit à verser quelques larmes dans sa soupe. Blue lui demanda alors :
" Qu'est ce qu'il y a ? Pourquoi tu pleures ?
- Cet endroit me fait beaucoup trop peur... Je ne veux pas passer la nuit ici... Répondit-il.
- Et pourtant tu es obligé. Alors essaye de contrôler tes émotions car ils vont déteindre sur nous. En plus on est plusieurs alors il n'y a vraiment pas de quoi pleurer.
- Mais...
- Ne t'inquiètes pas. On va tous dormir ensemble en se serrant les uns contre les autres. Dit Geny pour tenter de le rassurer.
- Pourrais-je vous rejoindre ? Demanda alors Tingle qui sortit sa tête de la cabane.
- J'en doute ! Répondit Geny d'un ton ironique."
Blue était plutôt calme et froid, il ne parlait pas, ne bougeait pas. Il observait le feu, d'un regard vide. Il ne se souciait guère de la chaleur du feu qui en temps normal l'aurait déjà dérangé. Mais quelqu'un vint l'arracher de ses pensées.
" Blue... Blue?
- Pardon ? Oui ?
- Tu sembles songeur.
- Oh.. Oui... Je repensais à quelque chose...
- Tu pensais à quoi ? demanda Link.
- Et bien... Je repensais à mon enfance... Je repensais à Like... Vous savez... Like a toujours été très proche de père... Enfin, de Ganondorf. Elle a toujours voulu lui ressembler. En fait, ils étaient un peu pareils tous les deux.
- Tu étais mis à l'écart ? Demanda Geny
- Non, ce n'est pas à ça que je veux en venir. Ganondorf ne m'a jamais exclu, au contraire il a toujours compté sur moi. Ce n'est pas ça... C'est juste que... Like est aussi dangereuse que lui.
- Comment ça ?
- Il lui est déjà arrivé de devenir comme le Ganondorf qu'on a vu. Ses yeux deviennent alors aussi rouges que le sang et sa force... Elle devient alors un monstre. Elle a bien failli me tuer.
- Mais... Mais comment?...
- Je ne sais pas trop comment cela se produit...
- En ce qui me concerne, je pense que pour Ganondorf, c'est dû au fait qu'il est resté dans un endroit clôt pendant aussi longtemps, sans contact, ni lumière. Rétorqua Tingle.
- J'espère simplement que Like n'est pas en danger... Dit Blue.
- D'après ce que tu nous a dis, je ne pense pas qu'elle risque grand chose. Dit Link pour calmer l'atmosphère.
- Ne plaisantes pas avec ça. Répondit Blue froidement, j'espère qu'elle ne redeviendra jamais ainsi.
- Allons donc, il est tard. Il faut calmer nos esprits.
- En voilà une bonne idée Tingle! Répondit Geny."
Elle prit Link dans ses bras qui restait assez vexé des paroles de Blue. Il ne supportait pas la manière dont Blue se comportait avec lui. Geny sentait la tension qui se présentait entre les deux frères. Ils finirent par se coller les uns aux autres et s'endormirent sous le vent glacial des marais. Blue s'était un peu retiré, pour ne pas les refroidir d'avantage avec son corps. Le lendemain matin, après un réveil quelque peu douloureux, ils se mirent en marche bien rapidement pour arriver au château le plus vite possible. Cependant, la température descendait petit à petit qu'ils avançaient. Seul Blue ne sentait pas le froid. Il tendit alors sa tunique à Link qui semblait souffrir. Au milieu du chemin, le ciel s'assombrit. Ils s'arrêtèrent un instant pour observer ce spectacle ténébreux et entendirent et sentirent sous leurs pieds un grondement terrible. Ils formèrent un cercle pour se protéger les uns les autres. Blue crut apercevoir une silhouette au loin, mais elle disparut aussi tôt. Il jeta des regards à gauche, à droite mais il ne le vit toujours pas. Soudain, la silhouette se présenta juste devant ses yeux. Il avala son cri et se projeta en arrière. Un homme grand, tout vêtu de noir se tenait devant eux. Il semblait dépourvu d'âme. Ses yeux étaient noirs, son visage aussi. Il foudroya du regard Blue et dit enfin en esquissant un sourire :
" Alors Blue !
- Qui-es-tu ?
- Je suis l'humble valet de maître Ganondorf. Je suis la personne qui va défier vos capacités.
- Comment ?
- Vous feriez mieux de vous concentrer sur le combat "
L'ombre s'avança et tenta de frapper Blue mais le coup fut tellement lent qu'il eut peu de mal à l'esquiver. Il observa l'ombre. Ses gestes étaient saccadés, on eut dit que ses mouvements n'étaient que le fruit d'un mécanisme, tel un automate. Blue profita de cette lenteur pour poser d'avantage de questions :
" Que sais-tu de Ganondorf ? Où est-il ?
- Il est dans sa demeure. Nul ne doit le déranger. Il est dans sa demeure. Vous pourrez le joindre à la condition que vous me battez.
- Mais enfin c'est ridicule, tu... Tu n'arriveras pas à nous battre..."
A ces mots, l'ombre continua ses attaques successives n'ayant pas plus de puissance que les précédentes. Blue esquiva les coups et observait tristement la chose qui se tenait en face de lui. Il tenta plusieurs fois de le résonner mais ses mots n'atteignirent pas la conscience de cet être. Il finit par l'arrêter en l'empêchant de bouger. Il en profita pour lui demander :
" Dis nous ce que tu sais de la situation de Like.."
L'ombre se retourna vers Blue, montrant ce qui lui restait comme visage, un brouillard noir n'esquissant qu'une vague silhouette humaine.
" D'une ressemblance parfaite... Comment distinguer l'une et l'autre..."
Blue eut énormément de mal à interpréter ces mots comme tous les autres qui observaient la scène de loin. Le monstre réussit par l'inattention de Blue à s'échapper. Il créa une dague par le pouvoir des ombres et tenta de trancher la gorge de Blue d'un coup vif et sec. Celui ci fit un bon en arrière. Il continua d'éviter les coups mais soudain, l'ombre s'arrêta. Geny surgit derrière lui, elle tenait un verre magique dans lequel l'ombre semblait être aspiré. Petit à petit, la fumée noire fut emporté par la magie que contenait le verre. Elle referma le verre d'un couvercle spécial dédié à cette fonction et se releva.
" Un être des ombres ne devrait pas être traité de cette manière... Ganondorf a ôté toutes conscience à cet être... Il faut le rendre à la terre dès que possible... Il ne faut pas perdre de temps Blue... Like doit être en danger...
- ... Dès que nous en aurons fini, nous apporterons le repos à cet être déchiré. Je ne sais pas ce qu'il a voulu nous dire à travers ces mots..."
Blue observa le sol qui semblait lui apparaître plus net. Il vit que le brouillard se dissipait, il leva la tête et ciel et il put distinguer des marches, un escalier, un mur. Il dit enfin, d'une voix hésitante :
" Nous voilà... Arrivé au château de Ganondorf..."



Fin du chapitre 5

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flying-creativity.lebonforum.com
Silver1fr
Péruche
Péruche
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 21
Localisation : Ardèche

Talent Artistique
Talent Principal: Dessin Traditionnel
Matériel utilisé: Crayons aquarelle, stylo encre de chine 0.5, 0.9, 0.1 mm

MessageSujet: Re: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    Dim 25 Aoû - 11:44

"Toi qui es un être de la forêt tu ne sais même pas qu'une fée ne répond qu'à un maître ?" J'aurais pu être tentée de mettre le très célèbre "non mais allo quoi!" Qui aurait pas mal collé à la situation XD
Sinon c'est un très bon chapitre, mais qui semble un peu court au niveau de l'action! le passage dans ce nouvel environnement, les marais, semble un peu rapide, on ne découvre pas vraiment l'endroit en profondeur ^^
A part ça, rien à redire, vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )    

Revenir en haut Aller en bas
 
Je n'oublierai jamais ( fan fic Zelda )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les choses que tu n'as jamais connu de Zelda
» [ESTIM] Zelda 2 Nes, jamais ouvert !
» Le bateau qui ne part jamais d'Hurlevent
» [SOLO] Habitants jamais satisfaits des loisirs !
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*Flying Creativity* :: Artistes en herbe :: Galeries littéraire des membres :: Fan Fiction !!-
Sauter vers: