Parce qu'on a tous l'imagination et la créativité qui nous permettent de créer des choses magnifiques qu'on se doit de partager
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Commencement

Aller en bas 
AuteurMessage
Headmoon
Péruche
Péruche
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 30
Localisation : Près de la deuxième étoile à droite

Talent Artistique
Talent Principal: Écriture
Matériel utilisé:

MessageSujet: Le Commencement   Dim 20 Avr - 20:13

Parce qu’il faut bien commencer par le début, je souhaite avoir vos avis sur le sujet !

Pour ma part, si j’ai du mal à véritablement commencer la rédaction de mon roman, c’est parce que je ne sais pas comment le démarrer.

Je m’explique.

Plusieurs types d’introduction s’offrent à toutes celles et tous ceux qui se lancent dans une histoire, qu'elle soit longue ou courte. En voici en vrac (il peut en exister bien d’autres, et je suis toujours preneur de nouvelles idées !) :
- « Il était une fois » : la classique, celle qui bercent les contes de fées.
- Le prologue : différente de la version « Il était une fois », cette introduction présente un point central à l’histoire principale, de manière moins « féerique ».
- L’action brute : sans dire ni merde (ou le vilain mot !) ni bonjour, on plonge littéralement le lecteur dans le cœur de l’action avec un personnage qu’il ne connaît pas.

J’ai beau chercher de nouvelles sortes d’introduction, je me rends compte à présent qu’elles sont en réalité des « sous-genres » de ces trois catégories.

Pour ma part, j’ai essayé différentes introductions, mais je n’arrive pas à me focaliser sur une seule. Ce qui peut s’avérer problématique quand on veut raconter une histoire…

Qu’en pensez-vous ?...

H.

PS : J'espère que ce sujet est dans la bonne section, sinon, je m'en excuse par avance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sycophante
Péruche
Péruche
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 12/06/2013
Age : 25
Localisation : Chanteloup

MessageSujet: Re: Le Commencement   Lun 21 Avr - 21:57

Je sais pas si je distinguerais les choses à ta manière :

Y a le début in medias res : ou en français le "sans dire ni merde ni bonjour" comme tu l'as si bien formulé!

Je mettrais le prologue et le "il était une fois" dans la même catégorie vu qu'il me semble que, dans les deux cas, on installe une situation de départ avant de la briser avec un élément perturbateur!

Je sais pas si c'est vraiment une autre manière de raconter le début d'une histoire mais y aussi le mode "choeur" comme dans les tragédies grecques, les vieux récits chevaleresques ou certains westerns : on s'adresse directement au spectateur pour l'introduire à l'histoire et souvent on en profite pour révéler deux/trois infos "Je vais vous raconter comment tout va mal fini pour monsieur machin"


Après je pense que tout ça c'est des procédés de narrations : j'ai l'impression que, si tu suis vraiment la chronologie de l'histoire, il y a toujours cette fameuse situation de départ et l'élément perturbateur, c'est juste que, dans le cas du début in medias res la situation a déjà était perturbée! Par contre souvent elle est racontée après le premier chapitre.

Mettons qu'on raconte l'histoire de Paul : Paul est un mec un peu soumis décrié par son patron, qui prend le métro tous les jours pour aller au boulot et qui un beau jour rencontre Gertrude dans le métro. Fasciné par cette rencontre il reste dans le métro, est en retard à son boulot suite à quoi il est viré! En plus de ça il commence une relation sulfureuse avec Gertrude...
Bref! Dans un début In medias res tu commencerais par la rencontre de Paul avec Gertrude, mais pour expliquer pourquoi cette rencontre a changé la vie de Paul, t'es obligé d'évoquer la situation de départ, même par petite touches : t'es obligé de dire que si Paul avait pas suivi Gertrude il aurait encore un emploi (et donc qu'il avait un emploi avant) !

Du coup faut préciser que ce que t'appelles le début, c'est vraiment le commencement de ton roman, de ta nouvelle, de ton film, ou peu importe! Et c'est pas forcément le début de l'histoire des personnages (ou même du morceau de leur histoire que tu vas raconter dans ton oeuvre) !

A partir de là, je pense que c'est normal de pas se focaliser sur un seul "début" vu que tu peux faire un début qui prend l'action en plein milieu et après raconter précisément une situation de départ toute calme : pour ça t'as juste à faire un flash back!

Bon je sais pas trop où je vais là donc je vais m'arrêter là, mais j'espère que ça tas plu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhnuz
Licorne arc-en-ciel numérique qui chiffre vos chaussettes
avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 25
Localisation : Paumé-sur-loin

Talent Artistique
Talent Principal: Ecriture/Roleplay
Matériel utilisé: Le sang de mes victimes :3

MessageSujet: Re: Le Commencement   Lun 21 Avr - 22:13

Je suis assez d'accord avec Sycophante, même si je ferais une remarque quant au prologue : En fait, il présente une situation antérieur au récit, mais qui aura de l'importance. Il nous explique un peu les origines du récits qu'on va vivre, et la situation initiale est une situation qui viendra après... Le prologue peut cependant suivre des règles situation initiale - péripétie, et il est ce qui est générateur de la situation initiale, par exemple, dans Raiponce, la situation initiale c'est "Raiponce est enfermée dans la tour mais aimerait sortir pour visiter le monde", et le prologue c'est toute l'histoire de la fleur pour sauver la reine et tout.

D'ailleurs, un prologue est souvent mini récit, qui peut être mis in media res, ou avec une situation initiale, narré de manière différente que le reste du récit, etc. Par exemple, un prologue peut commencer directement dans un combat épique millénaire qui a changé en pierre un méchanpabo dragon, ou alors commencer par une situation initiale qui explique que le dragon terrorisait les villages et tout et PATATRA, un mage arrive et en fait une statue. Dans les deux cas, ces mini-récit pourront être un prologue à une histoire racontant la résurection du dragon ^^

Le prologue à un role un peu autre, il nous montre des enjeux directement, nous explique au moins une partie du pourquoi du comment, tandis que la situation initiale nous montre une situation qui pourrait être "tout les jours" et qui va être perturbée et tout ^^ Il y a d'ailleurs très souvent une élipse entre le prologue et la situation initiale, et le prologue peut préparer soit la situation initiale, soit à l'évenement perturbateur, en bref à un élément important du récit ^^

_________________
« All comedy is derived from fear »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Headmoon
Péruche
Péruche
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 30
Localisation : Près de la deuxième étoile à droite

Talent Artistique
Talent Principal: Écriture
Matériel utilisé:

MessageSujet: Re: Le Commencement   Mer 23 Avr - 23:35

@ Sycophante : Une meilleure formulation « in medias res », j’aime beaucoup ! Même si je n’ai jamais fait de latin, je trouve toujours les expressions latines plus classes que celles d’autres langues !

Blagues à part, pour moi, si j’avais distingué le prologue et le « il était une fois », c’est parce que j’avais en tête deux films bien distincts : Le prologue du Seigneur des anneaux et celui de la Bête et la Bête (version Disney), qui me semblait différents, tout en étant une présentation du film. Cela étant, effectivement, ils sont bien tous les deux des prologues, mais appartenant à des sous-genres différents !

Marrant que tu ais pris l’exemple de Paul, car c’est mon véritable prénom ! Razz

Mais en tout cas, il y a bien matière à réfléchir dans ta réponse, et je t’en remercie !

Pour en revenir à mon cas « personnel », j’ai l’impression qu’il me faudra encore du temps avant de trouver « mon » introduction. Peut-être faudrait-il que je m’inspire d’une œuvre que j’ai particulièrement aimé, ou que je pioche ici et là afin d’en faire un « à ma sauce »… A voir… Affaire à suivre ! ^^

@ Kazhnuz : Tout à fait d’accord sur cette vision du prologue, cela dit, reste à savoir ce qui convient de donner comme information au lecteur d’emblée !
Par exemple dans la Belle et la Bête (toujours version Disney !), notre perception de spectateur aurait-elle était la même, si la scène (fort bien réalisée par ailleurs) du début en mode « vitraux » avait été supprimée à la base ?... Nous aurions plus eu le point de vue de la Belle lorsqu’elle découvre le château de la Bête pour la première fois, et nous aurions été aussi ignorants qu’elle… Est-ce que ça en aurait fait un film « moins bon » pour autant ou non ? Un autre sujet qui pourrait déboucher sur un autre débat ! ^^

Bonne remarque en tout cas en ce qui concerne les ellipses ! On peut s’en servir pour raconter un évènement survenu à la naissance du héros pour ensuite passer directement à son adolescence (comme Harry Potter par exemple !)

Mais le problème étant dans ce genre de cas, c’est une question que je me pose souvent « pourquoi les héros n’ont-ils rien fait durant ces fameuse ellipses » ?...
D’où l’idée de bien travailler son prologue…

Encore merci pour vos réponses à tous les deux, en tout cas ! Smile (et désolé de la réponse tardive ! ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayra
CHOCOOOLAAAATTT
avatar

Messages : 534
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Terre, quelque part.

Talent Artistique
Talent Principal: Écriture
Matériel utilisé: Un ordi avec écran et un clavier si possible, parce que c'est plus pratique pour écrire.

MessageSujet: Re: Le Commencement   Dim 27 Avr - 15:02

Je réponds un peu tard, désolée <_>

C'est vrai qu'il est bon de commencer tout histoire par un prologue, c'est une manière (pour moi en tout cas xD) de donner des infos sur l'histoire sans en donner trop. En français l'année dernière, j'ai vu qu'un prologue servait à soulever des questions, pour donner envie au lecteur de suivre. Il faut éviter les prologues trop "informatifs" (comme j'avais vu dans un roman, Farence, très bons bouquins mais j'avais du mal à suivre l'intro parce qu'elle donnait trop d'info bizarre <_<), mais faire en sorte qu'on en sache un peu plus sur la situation de l'histoire, sur la manière dont celle-ci pourra se dérouler.

Certaines introductions qui peuvent être sympa : parler du futur dans le prologue (et pas la situation initiale, comme dit Katos, faut bien différencier les deux, choses que j'oublie souvent xD) ! C'est un peu un début "in medias res", mais plutôt que de donner une action antérieure au récit, tu donnes une action qui se passe DANS le récit, plus tard quoi. C'est sympa car ça soulève des questions (tu donnes pas d'information sur le personnage, sauf son nom, tu te demandes comment il a pu en arriver là...), et en même temps, c'est assez original. C'est ce genre de prologue qu'on a dans Megamind par exemple xD Le piège après, c'est de reprendre exactement la même chose dans la partie de ton récit où ça se passe, et du coup de 'désintéresser" un peu le lecteur puisqu'il va lire quelque chose qu'il a déjà lu. Enfin ça c'est que je pense, tu peux tout à fait reprendre exactement le début et peut-être qu'il se dira "Aaaaah, c'était à ce moment-là !"

Pour ma part, je te déconseille l'introduction "Il était une fois" dans un roman (si tu veux en écrire un), sauf si c'est un conte. Ca peut être sympa dans certains cas, si tu racontes une légende (et encore <_>), mais c'est trop classique à mon goût, ça a été vu et revu et pour moi il s'agit plus d'une intro d'histoire courte.

Après, au niveau de ce que tu appelles le prologue ou l'action brute, ça dépend de toi et de ton histoire. Si tu souhaites que le lecteur ait quelques infos pour bien poser l'histoire, je te conseille le "prologue", si tu veux qu'il se pose pleins de questions et qu'il arrive à y trouver des réponses par la suite, l'action brute me semble mieux. Enfin, là, ça dépend de toi et de tes préférences xD


Eeeet... voilà. J'espère que j'ai répondu à tes questions et que je suis pas hors sujet xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myeko
Étoile des Neiges
avatar

Messages : 392
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 41

Talent Artistique
Talent Principal: Ecriture/Roleplay
Matériel utilisé: Imagination et courage

MessageSujet: Re: Le Commencement   Lun 28 Avr - 11:32

Dans un premier temps je m'excuse d'avance de cette réponse succincte. J'ai du mal à me dégager du temps libre pour lire les posts et y répondre.

Comme tout le monde je connais les principales façons d'introduire un récit : Je partage l'avis de Petit Louve le "il était une fois" est à bannir si ce n'est pas un conte. C'est bien trop classique et fait un peu ridicule pour débuter un roman.
Le prologue est une façon intéressante d'introduire un récit, s'il est vraiment utile. S'il est indispensable à la compréhension rapide des premiers chapitres et il doit surtout ne pas être barbant. Il doit susciter l'intérêt du lecteur.
Le flash back ou l'événement précédent, c'est-à-dire un passage qui se déroule hors du temps normal du récit soit, avant soit après dans le même principe que le prologue doit avoir une réelle utilité pour le reste de l'histoire. C'est un passage qui ne pourra pas être expliqué plus tard en cours de récit parce que cela casserait le rythme.
Commencé directement dans l'action c'est la solution de facilité. Je m'en cache pas, c'est en général celle que je choisis pour mes romans. ^^
Mais là aussi faut que ce soit adapté au reste du récit. Il faut dés la première page donner de l'intérêt pour l'action en elle-même. Cela signifie aussi commencer directement avec le protagoniste principal ou l'un des principaux car le lecteur va très vite s'approprier ce personnage.

En gros le "il était une fois" est réservé aux contes.
Le prologue pour les récits plus épiques ou les grandes sagas.
Le flash back pour les récits dont un élément du passé ou du futur a une grande importance.
L'action direct pour tout le reste.

Le seul conseil que je peux donner pour commencer un roman c'est de, justement, ne pas commencer par le début. ^^
N'hésite pas à "sauter" le prologue ou le premier chapitre pour faire les autres et y revenir plus tard. C'est parfois plus facile de faire un peu de l'histoire, de s'approprier son style d'écriture avant de se lancer dans le récit. Dans tous les cas, le commencement d'un récit influence directement le ton donné dans le récit lui-même, c'est la première accroche du lecteur il ne faut pas hésiter à le retravailler plusieurs fois pour qu'il colle parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Headmoon
Péruche
Péruche
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 30
Localisation : Près de la deuxième étoile à droite

Talent Artistique
Talent Principal: Écriture
Matériel utilisé:

MessageSujet: Re: Le Commencement   Mar 29 Avr - 22:13

@ Kayra : C’est vrai que dans les prologues trop « informatifs », on a aussi le Seigneur des Anneaux (le livre, cette fois !), dans lequel l’auteur nous décrit les races de son univers. Assez exhaustif et qui, pour ma part, n’a pas spécialement aidé à m’intégrer dans l’univers… (Après, ce n’est que mon humble point de vue ! ^^)
Bonne idée aussi le fait de parler du futur dans le prologue, à condition toutefois de ne pas le faire trop éloigné par rapport à sa « reprise » dans l’histoire (Exemple : ne pas raconter l’affrontement final entre le grand méchant et le héros de l’histoire au prologue, surtout si au début de l’histoire, les deux protagonistes sont amis !)

Et oui, tu as bien répondu à mes questions, et tu n’es pas hors sujet ! Wink (Maintenant, il va me falloir "choisir" mon prologue et surtout : m'y tenir ! ^^)

@ Myeko : ou sinon, j’avais également pensé utiliser le « il était une fois » mais de manière dérisoire : par exemple, l’héroïne de mon histoire pourrait lire un livre qui commence par « il était une fois » et se dire en son for intérieur (donc connu par le lecteur !) qu’elle déteste ce genre de début !...
C’est une bonne idée de ne pas commencer par le début !
J’ai déjà eu l’occasion d’écrire quelques nouvelles pour mes histoires, sans forcément savoir si elles vont prendre (ou pas) part réellement à l’action principale, mais surtout pour me donner une idée globale d’une nation par exemple, ou d’un caractère d’un personnage spécifique !
Cela dit, ça sera une pratique à développer davantage (notamment en les postant dans le forum ! ^^), encore merci ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Commencement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Commencement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*Flying Creativity* :: L'Agora :: Discussions autour de l'art littéraire-
Sauter vers: